Chroniques

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

Tara est une brillante femme d’affaires à qui tout semble réussir. Mais la mort tragique de sa mère, survenue des années plus tôt, continue de la hanter. Elle a du mal à aimer et ne fait confiance à personne.
Sa vie bascule lorsqu’après une chute de cheval, son âme atterrit dans le corps de Lizy… une chatte ! Adoptée par un père et son petit garçon, Lizy est d’abord terrifiée puis horrifiée par sa réincarnation. Ce corps n’est pas le sien, ce monde n’est pas le sien. Comment faire pour revenir en arrière ? Et s’il s’agissait d’un nouveau départ ? Au fil des jours, John, le père, et Tim, son petit garçon, lui ouvrent les portes d’un monde nouveau, où l’amour et la tendresse vont peut-être lui permettre de panser enfin ses blessures et de réapprendre à aimer. Mais la vie n’est jamais simple : au bout de cette étrange aventure, arrive une question, et l’heure du choix : Vaut-il mieux vivre quatre-vingt ans dans la peau d’un être humain submergé par des pensées qu’il est trop souvent incapable de maîtriser, ou quinze ans dans celle d’un chat aimé, choyé, et libre de ses émotions ? Et vous, quel serait votre choix ?

 

Lire la suite

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Inna Shevchenko a un destin hors du commun. Née dans une famille de la classe moyenne ukrainienne, elle est à 28 ans leader du mouvement international Femen. Après dix ans d’activisme féministe, elle décide de rendre hommage à toutes les femmes, figures historiques ou fictionnelles, qui l’ont aidée à se défaire des carcans de la société patriarcale. Dans Héroïques, elle raconte cette libération en trois étapes à travers les portraits de celles qui l’ont inspirée.
Certaines, comme Sailor Moon ou Maria Botchkareva, lui ont fait comprendre que les femmes ne sont pas le sexe faible. D’autres, comme Eve, l’ont incitée à rejeter la morale religieuse sexiste et à mordre dans le fruit de la connaissance. Inès Armand, Nellie Bly et bien d’autres, journalistes, ingénieures ou politiques, lui ont prouvé que les femmes sont aussi talentueuses que les hommes et méritent de faire entendre leur voix.
Avec ce récit tant personnel qu’engagé, Inna Shevchenko nous entraîne sur les traces des modèles féminins grâce auxquels elle a forgé ses convictions et nous invite à rejoindre la révolution des femmes.

Lire la suite

Note : 9/10

 

Quatrième de couverture :

À 34 ans, Charlotte a enfin la vie qu’elle a tant désirée. Elle a intégré la troupe d’un célèbre chorégraphe, Asar, et a trouvé son équilibre dans sa relation amoureuse avec Tom. Quand Asar annonce que son prochain spectacle se montera à Los Angeles, elle est prête à le suivre, poussée par des rêves étranges dans lesquels une ombre familière lui apparaît. Arrivée à Los Angeles, la ville de tous les possibles mais aussi des mirages, Charlotte est en proie au doute. A-t-elle fait les bons choix ? Alors que l’ombre mystérieuse continue de la visiter dans son sommeil, son amie Théa, initiée aux rêves télépathiques et à la culture amérindienne, lui ouvre de nouvelles pistes pour écouter les signes que lui apporte la nuit. De la scène artistique de L.A. aux canyons de Californie, ce voyage en terre inconnue va la conduire au-delà de ce qu’elle n’aurait imaginé.
Un roman qui nous relie à l’intuition de la nuit, là où l’étoile chante en chacun de nous.

 

Lire la suite

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

C’est un avis de recherche collé sous un abribus qui va bouleverser la vie de Nathan. Gavril, le vieil homme disparu, a sauvé son enfance de l’ennui et de la solitude auprès d’une mère taciturne en l’entraînant dans les rues de Paris et en l’enchantant de poésie et de fantaisie. Trente ans plus tard, Nathan mène une vie fade et morose que ce soudain rappel à l’enfance et aux silences maternels fait éclater. Lui qui n’a jamais voyagé se rend en Roumanie dont il ignorait que Gavril y avait vécu les drames de la guerre puis les grandes purges de l’après-guerre. Ce voyage vers l’ami saltimbanque rescapé de terribles épreuves mais qui avait su garder une magnifique ardeur à vivre, va l’ouvrir à une pleine liberté.

Lire la suite

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

Et si prendre soin de son apparence permettait de gagner en confiance en soi ? Myriam Hoffman, experte à succès de l’image, nous prouve que oui avec ce livre à destination du grand public ! Gestuelles, accessoires, regards, coiffures, maquillages, vêtements… disent tant notre personnalité et de notre estime de soi. En 192 pages illustrées, cette coach nous révèle ses conseils et astuces pour apprendre à nous connaître, à nous aimer et aborder avec sérennité le regard des autres. Un guide que chaque lecteur peut s’approprier en répondant aux nombreux quiz et exercices à réaliser chez soi. Chacun pourra ainsi faire le bilan de son image et comprendre les points à travailler pour développer sa confiance en soi. Accessible, juste, profond et ludique : un livre qui permet de trouver la voie du changement durable !

Lire la suite

Note : 6/10

 

Quatrième de couverture :

Thomas, la quarantaine, est un restaurateur sans histoires. Pourtant, son destin va basculer dès lors qu’il est contacté, puis pourchassé par une mystérieuse organisation. Après avoir cédé à la peur, à la panique, aux errements, il devra fouiller dans le passé familial pour comprendre les raisons de cet acharnement. Parmi les protagonistes de cette étrange affaire, une femme…

Dans ce quatrième ouvrage, Jean-François Naizot emporte le lecteur vers des horizons inattendus en mêlant drame, thriller et retour sur des événements historiques.

 

Lire la suite

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

Comment retrouver son chemin quand on a tout perdu ?

Annabelle a une vie merveilleuse. Un mari qui l’aime, deux petites filles adorables, une famille soudée.
Jusqu’à ce jour de septembre où elle est brutalement arrachée à ses proches, laissée pour morte au milieu de la forêt. Lorsqu’elle reprend conscience, sa mémoire s’est effacée. Plus de traces… Pour remonter le fil de sa vie, Annabelle va devoir affronter la face cachée d’un bonheur qu’elle croyait parfait.

Avec une extrême sensibilité, Sophie Renouard explore les zones d’ombre d’une existence ordinaire. Captivant.

 

Lire la suite

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Je m’appelle Adolphe Goldstein. Je ne suis pas un simple croque-mort. Je propose à mes clients de choisir le moment et la façon dont ils quitteront ce monde. Une personne décède toutes les cinquante-quatre secondes en France. Mon commerce a de l’avenir. Death planner, c’est mon job.

Jusqu’à présent, le trépas demeurait un sujet tabou, s’accommodant mal de la liberté du commerce. Mais demain, organiser sa fin sera considéré comme un acte aussi anodin que préparer son mariage.
Pourquoi craindre cet instant inéluctable et le subir alors que l’on peut décider du moindre détail ? Choisir sa mort comme on a choisi sa vie.

Porté par cette mission qu’il juge d’utilité publique, jusqu’où ira Adolphe pour convaincre le monde ?

 

Lire la suite

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

« Depuis que je suis entré dans sa vie en l’enlevant avec mon camion-grue de la fourrière, elle n’a plus envie de mourir. Elle m’a même choisi pour être ce qu’on appelle sa ”personne de confiance”. Du jour au lendemain, je me retrouve avec les clés de son destin, de son entreprise, de sa famille de rapaces… Reste à savoir, comme dit ma copine Samira, si c’est le kif absolu ou le plus dangereux des pièges. »
Quand deux jeunes de banlieue décident de sauver une ancienne héroïne de la Résistance… Un roman haletant, jubilatoire, avec un éclat de rire à chaque page et toute l’émotion du monde.

 

Lire la suite

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

Entre Paris et Tel Aviv, des Buttes Chaumont à Neve Tzedek, cinq sœurs issues d’une famille juive séfarade se racontent, se taisent, s’écharpent, se réconfortent au travers d’une fresque de portraits émouvants ou satiriques où chacun de nous pourra retrouver des siens ou de lui-même. Tsipora, Ylana, Léna, Naomi, Lael dansent sans le savoir sur un champ de mines, confrontées aux contraintes de la morale, à leurs sentiments, leurs drames personnels et au Destin. Elie Wiesel écrivait que “dans l’histoire juive, la coïncidence n’existe pas“. Dans l’histoire des sœurs Abergel, Dieu semble vouloir rester anonyme mais tout est bien écrit à l’encre indélébile. Sœurs aurait pu s’appeler “Mektoub“, il aurait pu s’appeler “Destin” ou “Fatum“. Silences, dissimulations, disputes, retrouvailles, ce premier roman dévoile progressivement les arcanes d’une famille qui pourrait ressembler à beaucoup d’autres dans son Silence mais décidera finalement que rien n’est plus essentiel que la Vérité.

 

Lire la suite