Dieu du ciel ! – Lisa Neverre Neverre Lisa - Éditions : Spinelle - 2018

Note : 7.5/10

 

Quatrième de couverture :

Voici ce que pourrait être le journal de bord divin. Les récits d’un Dieu du ciel retraçant les petits grains de sable dans l’engrenage de nos vies, remplies à courir après le bonheur, sans trop savoir toujours dans quelle direction courir. Dieu (du ciel !) nous livre les pages de son journal, et pose son regard, tantôt amusé, agacé, attendri, acerbe ou étonné sur quelques-unes de nos prières et requêtes, le plus souvent futiles. Ébauches de portraits, instants de vie : Emma, Pierre, Léo, Ludivine, Matthieu et tant d’autres, vus du ciel. Portraits de nos désirs, de nos peurs, de nos frustrations, de nos fantasmes… brossés avec une pointe d’ironie et d’humour, car insipide serait la vie sans un peu de fantaisie… Un livre pétillant et drôle, à picorer au quotidien comme une mini thérapie du bonheur.

 

“Je me présente, Dieu, seigneur tout puissant. J’ai un problème, je craque je ne sais plus où donner de la tête je suis en plein burn-out je ne m’en sors plus suis overbooké débordé vidé épuisé, requêtes et suppliques affluent de toutes parts, et j’avoue une petite baisse de tension. […] Afin que vous preniez conscience du calvaire parfois enduré par votre bienfaiteur, de la superficialité de certaines de vos requêtes, je vous exposerai régulièrement un cas, sélectionné parmi tant d’autres.”

 

Mon avis :

Avant toute chose, je remercie Lisa Neverre pour sa confiance. Elle m’a envoyé son livre dans le cadre d’un service presse. Dieu du ciel ! est paru en décembre dernier aux éditions Spinelle.

L’écrivaine publie un recueil de nouvelles pour le moins atypique. En effet, elle a osé imaginer un carnet ou journal intime, rédigé par le tout puissant, Dieu, et dans lequel celui-ci se livre sur les requêtes les plus loufoques et farfelues, reçues dans les prières des fidèles.

Dans son ouvrage, Lisa Neverre nous offre plus d’une quarantaine de courtes nouvelles différentes, où chaque texte est dédié à une prière entendue par Dieu, le narrateur. Toutes les petites histoires sont intitulées par le prénom du croyant qui a récemment prié. Elles ne comportent donc que deux à trois pages du livre. L’idée, rarement étudiée en littérature, est à saluer pour son originalité.

C’est sur un ton jovial et drôle qu’a été composé ce carnet de bord. L’auteure fait preuve de beaucoup d’humour et d’imagination : de Leo, cinq ans, qui demande au “Petit Jésus” de réparer le collier de pâtes de sa maman, en passant par Alizé, qui aimerait trouver rapidement une place de parking car elle n’arrive pas à se garer… Nous ne comptons plus le nombre de fois où nous jurons “Oh mon Dieu”, sans réfléchir et dans n’importe quelle situation, sans même être croyant ni pratiquant parfois. Lisa Neverre développe à merveille dans ce recueil ces situations bizarres.

Mais après l’humour, un peu de sensibilité aurait été la bienvenue. Les textes courts s’enchaînent, sur la même mécanique. L’excellente idée de l’auteure aurait mérité d’être développée en approfondissant le sujet et en touchant le lecteur différemment. Toutes les nouvelles ont un schéma identique et joue sur le comique de la situation. Après plus de quarante scénettes en quelques 150 pages, le lecteur a envie d’autre chose.

En résumé, j’ai beaucoup ri à la lecture de ce journal intime divin et j’ai apprécié l’audace de l’écrivaine. Faire parler Dieu n’est pas courant en littérature, il fallait oser ! Je conseille de lire Dieu du ciel ! par petite touche, et non d’une traite comme je l’ai fait. Vous en apprécierez mieux son charme 😉

Your email address will not be published.