Et si Pauline était une femme comme vous et moi…? – Jean-François Naizot Naizot Jean-François - Éditions : Man Editions - 2017

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

Un drame personnel fait commettre l’impensable à Pauline. Puis, c’est une lente descente aux enfers pendant près de quatre années. En 2016, Pauline recouvre sa liberté. Que va-t-elle en faire ? Comment rebondir quand on a tout perdu, ou presque ?
De la région lyonnaise à Alcossebre en Espagne, du Sud de la France à Londres, Pauline va renaître au gré de rencontres inattendues. Sa sœur Catherine, un routier, David l’artiste, vont venir ponctuer un parcours qu’elle-même n’aurait certainement pas imaginé.
Et si Pauline était une femme comme vous et moi…? brosse le portrait d’une héroïne moderne aux multiples blessures. Une tranche de vie chaotique dans une histoire qui mêle humour, émotion, psychologie féminine et réflexions –parfois cyniques et sans complaisance- sur les rapports entre les deux sexes.

Mon avis :

J’ai reçu Et si Pauline était une femme comme vous et moi…? par Jean-François Naizot et je l’en remercie. Ce roman est paru chez Man Editions.

Pauline, après la perte d’un être cher et un accident impardonnable, doit se reconstruire seule. C’est les pas d’une jeune femme égarée et détruite que nous suivons grâce à la plume de l’auteur. C’est au fil de ses rencontres que Pauline va peu à peu retrouver la force de vivre.

Jean-François Naizot nous plonge dans un roman sombre, noir, déstabilisant et perturbateur. Pauline est une femme fragile, qui a vécu le pire, elle est perdue et elle a d’énorme difficulté à entretenir des relations normales et simples avec les personnes qu’elle croise. L’écrivain nous dépeint cet être sensible et nous fait voyager dans le temps, entre le moment de la descente aux enfers de Pauline, et quelques années plus tard lorsqu’elle remonte la pente.

L’intrigue de la première partie du récit m’a beaucoup captivée. Le suspense est omniprésent, l’auteur sait interpeller ses lecteurs avec des chapitres courts, une plume vive et une action intéressante. Les thèmes très sérieux abordés dans le roman nous interroge tout au long du récit : la perte d’un enfant, l’abandon, la trahison, la sexualité aussi ou encore la fragilité psychologique d’une personne. Comment pouvoir refaire surface après un drame personnel et ne pas perdre la raison ?

J’ai été moins réceptive à la dernière partie du livre. Le chemin que Jean-François Naizot décide de donner au personnage principal n’est peut-être pas celui que je lui aurais moi attribué si j’avais eu à écrire cette histoire. J’ai ressenti une légère pointe de déception à la fin mais rien de dramatique je vous rassure 😉

En résumé, l’auteur nous plonge dans un récit psychologique et troublant que je vous recommande.

Your email address will not be published.