Félix et la source invisible – Eric-Emmanuel Schmitt Schmitt Eric-Emmanuel - Éditions : Albin Michel - 2019

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Félix, 12 ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n’est plus qu’une ombre. Où est passée son âme vagabonde ? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal ? Pour la sauver, Félix entreprend un voyage qui le conduira aux sources invisibles du monde.

Dans l’esprit de Oscar et la dame rose et de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt interroge les mystères de l’animisme, la puissance des croyances et des rites issus d’une pensée spirituelle profondément poétique. Il offre aussi le chant d’amour d’un garçon pour sa mère.

Mon avis :

J’ai lu Félix et la source invisible d’Eric-Emmanuel Schmitt grâce aux éditions Albin Michel et je les en remercie !

Vous vous dites sûrement à la vue de cette chronique : “Encore Eric-Emmanuel Schmitt?!“. Vous avez raison ! J’en parle beaucoup, trop peut-être, mais si vous n’avez pas été attentif jusqu’ici, c’est le moment ou jamais ! Ce livre est une pépite, un bijou, un indispensable.

Dans la même veine que Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran ou Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus, Félix et la source invisible va vous faire voyager, vous émouvoir, vous attendrir et vous faire grandir. Ce roman fait partie du Cycle de l’Invisible créé par l’écrivain, qui regroupe plusieurs récits, tous traitant des spiritualités.

 

“Maman tenait le café de la rue Ramponneau […]. Elle avait pris soin d’intituler son établissement Au boulot ; ainsi, lorsqu’un habitué, accoudé au bar, téléphone en main, devisait avec une épouse, un mari, un collaborateur, un patron qui lui demandait où il se trouvait, il répondait en toute franchise : “Au boulot!

 

Je suis personnellement admirative du travail d’Eric-Emmanuel Schmitt, j’aime toutes ses œuvres littéraires, sans exception mais je dois avouer mon faible pour ce Cycle de l’Invisible. C’est Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran qui m’a donné l’amour de la lecture, et j’ai retrouvé autant de plaisir à la lecture de ce nouvel ouvrage.

L’histoire est touchante, les personnages sont attachants et l’auteur conserve une fois de plus son trait d’humour. Le récit semble léger et sans importance jusqu’aux dernières pages, où le poids du texte vous emporte. On comprend, on sourit, et on en sort grandit.

Félix et la source invisible promet d’être un des plus gros succès de l’auteur. C’est une lecture idéale d’ailleurs si vous voulez découvrir sa plume pour la première fois. Mon premier coup de cœur 2019 !

2 commentaires, RSS

  1. Marick 14 janvier 2019 @ 18 h 09 min

    Bjr. Comment gagner le livre Felix?je n’ai pas trouvé le lirn sur votre sympathique blog:-(
    Merci

    • mademoisellelit 14 janvier 2019 @ 18 h 10 min

      Le concours est en ligne sur compte Instagram ou ma page Facebook jusque demain 18h.

Your email address will not be published.