La fraternité – Takis Würger Takis Würger - Éditions : Slatkine & Cie - 2018

Note : 6/10

 

Quatrième de couverture :

Pour élucider malgré lui le mystère d’un crime dont il ignore tout, un jeune homme se fait introniser dans le club le plus select de Cambridge.

 

 

 

Mon avis :

J’ai lu le premier roman de Takis Würger, La fraternité, grâce aux éditions Slatkine & Cie et je les en remercie. Habituée aux coups de cœur littéraires avec cette maison d’édition, je m’attendais une fois de plus à être émerveillée par cette lecture mais ce ne fut pas le cas…

L’auteur allemand s’est servi de ses années d’expérience à l’université de Cambridge où il a fait ses études pour trouver l’inspiration pour son roman. Il y a fait de la boxe comme les personnages centraux du livre. Le jeune Hans est mandaté par sa tante pour étudier à Cambridge et surtout élucider un crime.

“Ton rôle est de découvrir ce que les boxeurs de l’université font là-bas. Tu boxes toujours, n’est-ce pas ?
– Désolé, mais je ne comprends rien, dis-je.
– Je sais, ça peut paraître bizarre. Il s’agit d’un club pour les jeunes hommes qui sont ici, à l’université, et qui se croient meilleurs que les autres.
– Un club ?
– Une sorte de fraternité. Vieille de plusieurs siècles”

Ce roman a beau être un best-seller en Allemagne, je n’ai pas accroché et sa lecture ne m’a pas laissé de grands souvenirs. Un mois après avoir terminé La fraternité, j’ai malheureusement oublié  beaucoup d’éléments du récit. Je ne me suis pas attachée aux différents personnages du livre et j’y ai trouvé beaucoup de clichés, notamment sur les thèmes abordés.

L’écriture en revanche est très fluide et agréable. Le travail de traduction y est réussi. L’auteur alterne les chapitres en changeant de narrateur. Plusieurs personnages sont narrateurs dans le récit. La lecture se fait plus rapide.

Je sors déçue de cette lecture mais je suis sûre que ce roman saura satisfaire plusieurs d’entre vous 😉 Dites-moi en commentaire ce que vous en avez pensé.

Your email address will not be published.