La nounou barbue – Aloysius Chabossot Chabossot Aloysius - Éditions : Eyrolles - 2019

Note : 7/10

 

Quatrième de couverture :

Cathy élève seule ses deux enfants, Lucas et Pilou, dans un petit village au cœur de la Dordogne. Son quotidien est heureusement allégé par le soutien sans faille de sa tante Lulu. Jusqu’au jour où – catastrophe ! – tante Lulu tombe de l’escabeau et se retrouve immobilisée, les deux chevilles dans le plâtre. Cathy décide alors d’engager une aide pour s’occuper des enfants. Mais dans la région, les candidats sont rares… Pressée par le temps, son choix se portera sur le seul aspirant disponible, Elias, grand gaillard barbu tenant plus du bûcheron bourru que de la baby-sitter accomplie. Cathy parviendra-t-elle à composer avec cette nounou au profil pour le moins atypique ?

 

 

Mon avis :

J’ai reçu La nounou barbue d’Aloysius Chabossot par les éditions Eyrolles que je remercie.

Comme l’évoque le titre du roman, l’auteur a osé imaginer un scénario où la maman de deux jeunes enfants choisit un homme comme nounou ! A-t-elle raison de faire confiance à ce jeune homme et de laisser sa progéniture entre ses mains ? Pas sûr…

 

“Bon, pour comprendre comment la jeune mère de deux adorables enfants, tout à fait saine d’esprit, peut sérieusement envisager de confier sa progéniture tant aimée à un type inconnu, sans doute plus à l’aise à charrier des sacs de cinquante kilos de ciment qu’à réchauffer un petit pot au micro-ondes, il faut revenir quelque temps en arrière, et, tant qu’on y est, que je raconte un peu ma vie.”

 

C’est sur un ton très humoristique que démarre le récit d’Aloysius Chabossot. Le franc-parler de la narratrice Cathy et ses péripéties dans le salon de coiffure qu’elle dirige nous met rapidement le sourire aux lèvres. Sans oublier le personnage loufoque et hilarant de sa tante Lulu. L’auteur nous démontre sur toute la première moitié du roman ses talents d’humoriste. Attention aux éclats de rire qui peuvent surgir sans prévenir dans les transports en commun. Vos voisins risquent d’être surpris 😉

L’intrigue démarre véritablement dans la seconde partie du roman. Les problèmes commencent pour Cathy et ses enfants. Le texte prend alors un tournant plus sérieux, plus profond et surtout moins drôle. Quelques clichés viennent entacher le récit, à regret.

En conclusion, après avoir été conquise par le début de l’histoire, le final plus émouvant ne m’a pas réellement convaincu. J’aurais espéré plus d’inattendus et j’en ressors un peu frustrée. L’humour de l’auteur, tant apprécié dans les premières pages, se fait désirer sur la fin. La nounou barbue reste néanmoins un bon moment de lecture, à recommander pour cet été 😉

Your email address will not be published.