La vie secrète d’Elena Faber – Jillian Cantor Cantor Jillian - Éditions : Préludes - 2017

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Autriche, 1938. Kristoff, jeune orphelin viennois, est apprenti chez Frederick Faber, un maître graveur, créateur de timbres, lorsqu’éclate la nuit de cristal. Après la disparition de son professeur, Kristoff commence à travailler pour la résistance autrichienne avec la belle et intransigeante Elena, la fille de Frederick dont il est tombé amoureux. Mais tous deux sont bientôt pris dans le chaos de la guerre. Parviendront-ils à échapper au pire?
Los Angeles, 1989. Katie Nelson découvre dans la maison familiale une riche collection de timbre appartenant à son père. Parmi ceux-ci, une mystérieuse lettre scellée datant de la Seconde Guerre mondiale et ornée d’un élégant timbre attire son attention. Troublée, Katie décide de mener l’enquête, aidée de Benjamin, un expert un peu rêveur…

“Elle serrait les lettres dans sa main en prenant garde à ne pas abîmer les timbres. Il neigeait. Plus que quelques pas, songea-t-elle. C’était un mensonge, mais elle continua à marcher.”

 

Mon avis :

Un coup de cœur livresque de plus cette année grâce aux éditions Préludes 🙂 Je les en remercie !

Jillian Cantor, jeune auteure américaine, a été traduite pour la première fois en France avec ce roman, La vie secrète d’Elena Faber. Elle nous plonge dans deux époques différentes, pour notre plus grand bonheur. L’Autriche de 1939, à l’aube de la seconde Guerre Mondiale avec les personnages d’Elena et de Kristoff et Los Angeles en 1989, alors que l’Europe s’apprête à voir tomber le Mur de Berlin.

J’ai été dès le début très emballée par cette histoire. Je me suis attachée rapidement aux quatre personnages principaux, à ces deux histoires parallèles que j’ai trouvé passionnantes. Katie, la jeune américaine en plein divorce en 1989 m’a particulièrement touché.

Jillian Cantor offre à ses lecteurs un roman très recherché, très abouti, passionnant et captivant. Le livre réunit tout ce que j’aime : des histoires d’amour, des faits historiques, des thèmes intéressants et rares dans le milieu littéraire. Toute la trame du roman est basée sur la philatélie et la seconde Guerre Mondiale. J’ai encore une fois appris beaucoup de choses avec cette lecture.

J’ai aussi beaucoup apprécié la qualité de la traduction. Le style de l’auteure m’a beaucoup plu. Elle alterne un chapitre en 1939, puis un chapitre en 1989. Les narrateurs évoluent au fil de l’histoire.

Je trouve de La vie secrète d’Elena Faber a tous les ingrédients pour faire une jolie adaptation cinématographique. Je croise les doigts pour qu’un réalisateur y pense 😉 J’ai été captivée du début à la fin et je vous souhaite de le lire rapidement !

 

 

Your email address will not be published.