Les bouées jaunes – Serge Toubiana Toubiana Serge - Éditions : Stock - 2018

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

« Durant les derniers mois de sa vie, un thème motivait secrètement Emmanuèle, dont elle me parlait à peine. C’était trop intime, difficilement formulable, même entre nous. Un jour, elle me dit qu’elle désirait écrire sur le bonheur. J’ignore ce qu’aurait été ce livre et je donnerai cher pour le savoir. Cette question du bonheur la hantait, elle la plaçait au coeur de tout. Le simple fait de poser la question prouvait sa force de caractère et son incroyable sérénité. J’en étais bouleversé. “Et toi, tu vas tenir ?” » Un homme écrit sur la femme qu’il a aimée et perdue. Emmanuèle Bernheim était un grand écrivain. Serge Toubiana raconte leurs vingt-huit ans de vie commune, dans un texte où la sobriété le dispute à l’émotion.

 

“Une fois éloignée du bord, elle longeait la ligne délimitée par les bouées jaunes, nageant au-delà des premiers bateaux, si loin qu’il m’arrivait de la perdre de vue.”

 

Mon avis :

J’ai lu Les bouées jaunes de Serge Toubiana dans le cadre de ma participation au jury du Grand Prix de L’héroïne Madame Figaro 2018. Je remercie le magazine et la maison d’édition Stock pour l’envoi 🙂

Après mon énorme coup de cœur pour Bakhita de Véronique Olmi, j’avais besoin d’une lecture plus légère et tendre pour me remettre de mes émotions. Les bouées jaunes, bien que triste également, a répondu parfaitement à mes attentes du moment. Serge Toubiana évoque, dans ce court récit, sa compagne récemment décédée d’un cancer. Il signe un très bel hymne à l’amour. Un texte doux, profond et émouvant.

Je ne connaissais pas du tout Emmanuèle Bernheim, romancière et femme de l’auteur, avant la lecture de ce livre. Je la découvre très courageuse, libre, follement amoureuse de la vie, des pierres, des gens et du cinéma bien sûr. L’auteur nous peint son portrait à travers différentes anecdotes, et en nous citant plusieurs passages des romans d’Emmanuèle.

J’ai beaucoup aimé ce texte. J’ai ressenti tout l’amour que Serge Toubiana avait pour sa compagne, toute l’admiration qu’il a eu face à son courage durant la maladie et son envie de vouloir nous transmettre quelque chose d’elle. J’ai eu l’impression durant ma lecture que l’auteur avait peur que sa compagne soit oubliée, et qu’il voulait qu’on s’en souvienne.

La seule petite chose qui m’a gêné c’est que l’auteur nomme toutes les personnalités s’étant déplacées à l’hôpital pour un dernier moment avec sa femme. Beaucoup de célébrités sont citées et je n’ai réellement pas compris l’intérêt de le faire. J’ai trouvé que cela manquait un peu de pudeur.

En conclusion, si vous avez envie d’un témoignage touchant et rempli d’amour, ce livre est pour vous ! Dites-moi en commentaire si vous l’avez déjà lu et si vous partagez mon avis 😉

Your email address will not be published.