Les garçons de l’été – Rebecca Lighieri Lighieri Rebecca - Éditions : POL - 2017

Note : 6.5/10

 

Quatrième de couverture :

Forts de leurs études brillantes, de leur famille convenable et convenue, de leur beauté radieuse et de leur maîtrise du surf, Thadée et Zachée ont cru que l’été serait sans fin. Que la vie se passerait à chevaucher les vagues, entre jaillissements d’embruns et poudroiements de lumière. Mais en mutilant sauvagement Thadée un requin-bouledogue le prive de l’existence heureuse auquel il semblait voué : il est devenu un infirme. La bonne santé des uns, la sollicitude des autres le poussent à bout. Et le révèlent à lui-même jaloux et envieux. La mort soudaine de Zachée va être le coup de grâce pour cette famille…

“Avec eux, je tremble, je frémis, je suis dans l’adoration, et ce n’est pas un service à rendre aux enfants que de les adorer.”

 

Mon avis :

Me voici de retour après quelques semaines estivales bien chargées ! J’ai mis le blog en suspens pour prendre du repos et revenir en force pour cette rentrée littéraire 2018 qui s’annonce intéressante 🙂 Mais avant de vous parler de mes dernières découvertes, je vous parle aujourd’hui du roman de Rebecca Lighieri, Les garçons de l’été.

L’auteure nous livre un récit familial, où les deux fils aînés vont subir un destin tragique à cause de leur passion pour le surf. La famille entière va éclater suite à ces tragédies.

L’histoire avait pourtant bien démarré. J’ai été prise dans l’intrigue et dans l’ambiance de ce roman sombre dès le début. Je me suis attachée aux différents personnages : le père mystérieux, la mère surprotectrice, le fils surdoué, etc… Rebecca Lighieri nous envoie dans les premières pages de son roman sur l’île de La Réunion. J’ai été entraînée et je me croyais sur les plages réunionnaises. Le premier drame que va vivre cette famille m’a touché.

Malheureusement, quand est arrivé le deuxième accident, j’y ai beaucoup moins cru et je me suis totalement décrochée de l’histoire. Le récit prend un drôle de tournant sur les dernières pages. Le roman en devient totalement absurde. J’ai été très déçue. La couverture et le titre ne laissait en rien présager un tel dénouement. Je m’attendais à une lecture “de vacances”, légère, voire feel good. Cela n’a pas été le cas !

Je vous laisse vous faire votre propre avis en lisant ce roman et me dire en commentaires ce que vous en avez pensé si vous l’avez déjà lu 😉

Un commentaire, RSS

  1. Elodie 5 septembre 2018 @ 18 h 19 min

    Moi j’ai adoré et c’est justement ce basculement dans l’absurde et le glauque qui m’a séduit 🙂

Your email address will not be published.