Les secrets – Amélie Antoine Antoine Amélie - Éditions : Michel Lafon - 2018

Note : 8.5/10

 

Quatrième de couverture :

Vous l’aimez plus que tout au monde. Vous lui faites aveuglément confiance. Vous ne rêvez que d’une chose : fonder une famille ensemble. Mais rien ne se passe comme prévu.

Jusqu’où iriez-vous pour éviter de tout perdre ?

Une histoire racontée à rebours, car il n’y a qu’en démêlant les fils du passé que l’on peut comprendre le présent.

“Après tant d’années, elle s’est habituée à la douleur qui revient, lancinante, mois après mois. Elle la connaît bien, cette souffrance amère qui l’éloigne des autres, qui s’est érigée comme un rempart autour d’elle. On pourrait presque dire qu’elle l’a apprivoisée.”

 

Mon avis :

Encore une belle lecture et un roman très prenant aujourd’hui, pour mon plus grand plaisir. Les jolies surprises s’enchaînent et c’est plutôt plaisant… pourvu que ça dure 😉

J’ai découvert la plume d’Amélie Antoine pour la première fois avec Les secrets. Je ne savais rien de l’histoire, je me refuse toujours à lire les quatrièmes de couverture par peur d’être spoilée. J’avais un seul indice avec la dédicace que m’a laissé l’auteure dans son roman : “Jusqu’où peut-on être prêt à aller pour devenir parent?”. De quoi me mettre l’eau à la bouche 🙂

Vous l’avez vu sur les réseaux, il m’a fallu très peu de temps pour lire le roman d’Amélie Antoine. J’ai été prise de suite dans l’histoire de ce couple de trentenaires, qui, on le comprend très vite, essaie depuis des années d’avoir un enfant. L’écrivaine a fait le choix de paginer le livre à l’envers et de nous raconter le récit à rebours en remontant le fil du temps, comme elle nous l’indique elle-même dans son ouvrage. Nous apprenons donc dès les premières lignes que Mathilde est enceinte, après des années d’acharnement. Reste à connaître le chemin par lequel elle est passée pour arriver à ses fins…

J’ai trouvé le format du roman très original et l’écriture très fluide. On est rapidement plongé dans l’histoire et on a forcément envie de savoir comment cette envie d’enfant est arrivée. Je me suis attachée surtout au compagnon de Mathilde, qui se sent souvent perdu, effacé et désemparé face à la “folie” de sa femme. Les hommes, contrairement aux femmes, ne portent pas le bébé dans leur corps pendant neuf mois. Lorsqu’une femme veut un enfant, c’est aussi l’envie d’une grossesse, de sentir grandir en soi un petit être. C’est viscéral et vital. L’auteure a su décrire tous ces sentiments à la perfection.

J’ai un seul regret avec ce roman, celui d’avoir deviné très rapidement la fin du récit. En lisant “suspense psychologique”, je m’attendais à plus de suspense justement. Mais ça reste quand même une très bonne lecture que je vous conseille tous 😉

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette belle découverte!

 

Your email address will not be published.