New York odyssée – Kristopher Jansma Jansma Kristopher - Éditions : Rue Fromentin - 2017

 

Note : 5,5/10

 

Quatrième de couverture :

Irene, Jacob, William, George et Sara, inséparables depuis l’université, viennent de s’installer à New York. Ils ont vingt-cinq ans, sillonnent la ville, naviguent entre fêtes et premiers jobs. Mais la maladie d’Irene bouleverse tout et donne une direction nouvelle à leur existence.

Avec New York Odyssée, Kristopher Jansma signe un magistral portrait de groupe avant de basculer vers le drame intime de chacun. Un roman ironique, juste et sensible sur le deuil et l’amitié.

“Nous quittâmes la ville pour de bonnes raisons, du moins elles nous semblaient bonnes à l’époque. Nous avions plusieurs vies à vivre, et plus de temps à gâcher sur le quai de la ligne G.”

 

Mon avis :

Je me faisais une joie de découvrir ce roman ! La couverture, le résumé communiqué par les éditions Le livre de poche et l’histoire se déroulant à New York me laissaient imaginer que j’allais passer un bon moment de lecture. Ce fut le cas dans la première moitié du roman, beaucoup moins dans la deuxième…

Tout avait pourtant si bien commencé : six amis de moins de trente ans, inséparables, dans une grande ville cosmopolite, refaisant le monde à chaque week-end organisé, dans chaque soirée arrosée. Et puis un drame : la maladie qui arrive et qui désarme tout le monde. Elle frappe sans prévenir et le petit groupe se perd.

J’ai beaucoup aimé la première partie du roman de Kristopher Jansma. Etant une grande fan ( comme vous j’en suis sûre 😉 ) des séries américaines telles que Friends ou How I met your mother, je me suis rapidement attachée à ce groupe d’amis, et j’ai été émue par le tournant que prenait le récit avec la maladie du personnage d’Irene. Après quelques longueurs au tout début, j’étais lancée et prise dans l’histoire.

J’ai totalement décroché dans la deuxième moitié du livre. La structure du texte change complètement. Les longueurs sont trop présentes et l’écriture en devient par moment incompréhensible. Je ne sais pas s’il s’agit d’un problème de traduction ou réellement d’une volonté de l’auteur. J’ai eu à multiples reprises cette sensation bizarre d’avoir loupé un chapitre alors que je n’avais pas sauté une seule ligne ! Comme s’il manquait des détails, des informations que l’auteur aurait oubliées de nous dévoiler pour comprendre son roman.

New York Odyssée est donc pour moi une déception. Si vous l’avez lu et que vous partagez mon ressenti, dites-le moi sous cet article, je me sentirais moins seule 🙂 Et si vous avez aimé, peut-être pourrez-vous en motiver certains qui hésitent à se lancer 😉

 

ACHETER LE LIVRE

10 commentaires, RSS

  1. Bibliosphere2 21 février 2018 @ 19 h 29 min

    Merci pour cette chronique 🙂
    Je l’ai emprunté hier car il me fait de l’oeil depuis un moment mais j’ai vu beaucoup d’avis négatifs. J’ai hâte de le lire pour me faire un avis, j’espère ne pas être déçue comme toi 😊

  2. Anne-Sophie Papote 22 février 2018 @ 0 h 03 min

    J’attends beaucoup de ce livre, j’espère ne pas être trop déçue. Merci pour ta revue 😊

    • mademoisellelit 22 février 2018 @ 18 h 50 min

      N’hésite pas à venir me dire ici ce que tu en as pensé à la fin de ta lecture 😉

  3. Picou 24 février 2018 @ 23 h 38 min

    Comme toi j’en attendais beaucoup et j’ai décroché avant même la moitié…

  4. Steph17610 5 mars 2018 @ 15 h 08 min

    J en suis a la 250 ou ils parlent de Jacob petit et là je décroche et quand je décroche j ai du mal à aller jusqu au bout. Je suis perdue. Déjà au début j ai trouvé long et une fois à l hôpital j étais à fond dedans. Dois je encore un peu continuer ou abandonner? Pourtant ce livre était très attirant avec le résumé qu il en faisait.

  5. Virginie 11 mars 2018 @ 6 h 07 min

    Je le commerce….

  6. Virginie 19 mars 2018 @ 16 h 29 min

    J en suis à la page 200 et je commence à m accrocher à l histoire j ai failli arrêter avant……..

Your email address will not be published.