Les nuits sont calmes à Téhéran – Shida Bazyar Bazyar Shida - Éditions : Slatkine & Cie - 2018

 

Quatrième de couverture :

Rester ou s’exiler.

Cinq voix d’une même famille pour raconter l’Iran contemporain.

Un premier roman vertigineux.

Mon avis :

Shida Bazyar, jeune Allemande d’origine iranienne, signe un premier roman très réussi. Il ne s’agit pas d’une autobiographie, mais on retrouve beaucoup de similitudes entre l’histoire des personnages principaux du livre et sa propre histoire.

L’auteure nous raconte comment Behsad et sa femme, tous deux iraniens, vont immigrer en Allemagne, pour fuir le régime et fonder une famille. Le roman est composé de cinq chapitres, de 1979 à aujourd’hui. Chaque membre de la famille devenant à son tour narrateur du récit. Behsad nous livre sa version de la révolution en Iran en 1979 ; Nahid, la jeune épouse, leur arrivée en Allemagne en 1989 ; Laleh, l’aînée des trois enfants, nous raconte sa vie au lycée et ses vacances en Iran en 1999 ; Mo, l’adolescent en 2009 puis Tara, la plus jeune des trois enfants dans l’épilogue du livre.

J’ai trouvé ce roman poignant, très intéressant et bouleversant. J’ai été touchée par les personnages, surtout par Laleh, qui est née en Iran mais qui est arrivée en Allemagne très jeune et qui, quelques années plus tard, lorsqu’elle part en vacances en Iran, se sent totalement perdue, ne reconnaît plus sa maman au milieu de toutes ces femmes Iraniennes, ne sait pas quoi répondre lorsqu’on lui demande plusieurs fois par jour : “c’est mieux en Allemagne ou en Iran?”.  Laleh est le personnage qui ressemble le plus à l’écrivaine et cela se ressent à la lecture. Les lignes sont plus intimes et personnelles, j’ai particulièrement aimé cette partie du roman.

Shida Bazyar a fait le choix de varier les narrateurs, les époques et les lieux pour donner au lecteur plusieurs points de vue. Nous n’avons pas seulement la version d’un homme ou d’une femme, vivant depuis toujours en Iran. Nous lisons également l’avis d’européens, enfants d’immigrés. C’est ce qui est le plus intéressant dans ce livre.

Les éditions Slatkine & Cie m’ont une fois de plus fait un joli cadeau en me faisant découvrir Les nuits sont calmes à Téhéran. A suivre, très prochainement sur le blog, une interview de l’auteure que j’ai eu la chance de rencontrer récemment 😉 D’ici là, laissez-vous tenter par ce roman, il en vaut la peine !

 

Pour acheter le livre, cliquez sur la photo.

 

 

2 commentaires, RSS

  1. Shoute_77 4 février 2018 @ 16 h 37 min

    Une histoire intrigante, par ces deux pays, deux cultures, et l’époque avec !! Il donne envie de le lire

  2. Interview Shida Bazyar - MademoiselleLit 8 février 2018 @ 16 h 41 min

    […] Cie me proposaient de venir interviewer Shida Bazyar dans leurs locaux pour la sortie de son roman Les nuits sont calmes à Téhéran. J’ai accepté avec grand plaisir, même si l’anglais n’est pas forcément mon […]

Your email address will not be published.