Quatrième de couverture :

Je contemplais les petits nuages paresseux suspendus dans l’azur. Plus rien d’autre n’existait, il n’y avait plus que l’herbe, nous et le ciel. L’éternité.

C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif?

Lire la suite

 

Quatrième de couverture :

Comment ? Grâce à des micro-engagements, des moyens simples d’agir pour les autres et la planète.

Après le succès des tomes 1 et 2, tu découvriras notamment comment :

  • sauver une vie… en 45 minutes
  • financer des associations sans dépenser d’argent
  • illuminer la journée d’une personne sans-abri en 5 minutes

Puis dans une deuxième partie inédite, comment :

  • se changer soi pour changer le monde
  • accepter d’être imparfait
  • donner envie d’agir à ses proches

Si on est de plus en plus à agir un peu et plus souvent, alors petit à petit, on change le monde. Maintenant.

Lire la suite

 

Quatrième de couverture :

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.

L’accession d’Elizabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Elizabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. A Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…

Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Lire la suite

 

Quatrième de couverture :

Devant la chut drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, “servante écarlate” parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

Lire la suite

 

Quatrième de couverture :

Et alors ?! Même si, de nos jours, vouloir se marier et devenir mère au foyer peut paraître cliché et arriéré, aux yeux d’Asuka Takanashi, 24 ans, c’est le choix de vie idéal ! Loin d’être niaise, elle a tout réussi : une carrière dans la banque et un petit ami aimant. Seulement voilà, ce dernier lui fait soudainement une demande… de rupture ! Elle trouve alors réconfort et encouragement en la personne de Ryü Nanami, un célèbre et séduisant présentateur TV que le destin s’amuse à placer constamment sur sa route. Mais pour Asuka, hors de question de succomber aux charmes d’un Don Juan adepte des relations sans lendemain ! Leurs convictions les séparent, l’Amour va-t-il les réunir ?

Lire la suite

 

Quatrième de couverture :

Sébastien entra à l’école rurale. Une école avec une seule maîtresse, et une seule classe. Dix-huit élèves en tout. De l’école, il ne ramenait pas souvent de devoirs, mais souvent des poux. C’est peut-être pourquoi durant toute sa scolarité, les études lui procurèrent inéluctablement des démangeaisons. Et puis comme personne ne lui avait stipulé qu’il était intelligent, comment eût-il pu le savoir?

Lire la suite