Plus tard, je serai un enfant – Eric-Emmanuel Schmitt Schmitt Eric-Emmanuel - Éditions : Bayard - 2017

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

« L’enfant vit en moi. Il a été conservé, écouté, entretenu, magnifié. Souvent, les personnes qui passent quelques heures en ma compagnie s’exclament que, malgré mon physique dense, tout en épaules et en muscles, je suis un enfant. Je prends leur surprise pour le compliment ultime. » 

Dans cette série exceptionnelle d’entretiens inédits avec la journaliste et complice Catherine Lalanne, Eric-Emmanuel Schmitt retourne au jardin de l’enfance et aux sources de sa vocation d’écrivain, de musicien, d’homme de théâtre… L’artiste, aujourd’hui mondialement reconnu, puise dans la sève de ses premières années l’audace d’accomplir ses rêves d’enfant.

Catherine Lalanne est rédactrice en chef à l’hebdomadaire Pèlerin.

Mon avis :

J’ai dégoté Plus tard, je serai un enfant d’Eric-Emmanuel Schmitt dans une librairie de seconde main, toute fière de ma jolie trouvaille. Je suis fan de cet auteur, c’est lui qui m’a donné le goût de la lecture, c’est grâce à ses romans que je suis devenue grande lectrice et donc blogueuse littéraire quelques années plus tard, mais j’étais totalement passée à côté de la sortie de cet ouvrage en 2017. Je dois avouer que je n’arrive plus à suivre, tellement les livres s’enchaînent avec lui !

J’ai donc lu Plus tard, je serai un enfant, un témoignage inédit où Eric-Emmanuel s’entretient avec son amie, Catherine Lalane, sur son enfance, sa famille, l’amour de la musique et de l’écriture, ou encore le théâtre. Il se confie comme jamais sur ce qui l’a construit, et ce qui fait qu’il est devenu l’écrivain reconnu d’aujourd’hui.

 

“Je suis né spectateur. Sous mes pieds, Lyon déroulait ses toits, tel un tapis de tuiles rouges. […] Avant même de tenir sur mes jambes, je contemplais le monde avec autant d’avidité que je mangeais, en ogre.”

 

Je ne suis pas une adepte des conversations en littérature, ni des témoignages ou biographies. Je trouve souvent cela ennuyeux et très orgueilleux. Cette fois-ci, ce fut différent. Premièrement, parce que l’auteur m’intéresse beaucoup et que j’aime en apprendre sur lui. Ensuite, parce qu’au-delà du dialogue entre deux personnes, il s’agit réellement d’une oeuvre littéraire. J’ai retrouvé la plume d’Eric-Emmanuel Schmitt que j’aime tant. Son enfance est contée, comme dans ses plus beaux romans.

Je n’ai en revanche pas découvert grand chose de l’auteur. Je ne compte plus le nombre de fois où je l’ai vu et entendu en interview. Je connaissais donc beaucoup sur lui. Il nous raconte sa passion pour la musique, son goût pour le théâtre, l’amour de ses proches et l’admiration sans borne pour son grand-père décédé, l’écriture, le succès, etc…

Pour les novices et les personnes qui aimeraient en savoir plus,, cet ouvrage est parfait 😉 Vous passerez un bon moment de lecture et cela vous donnera envie de découvrir tous les romans d’Eric-Emmanuel Schmitt si ce n’est pas déjà fait !

Your email address will not be published.