Si Beale Street pouvait parler de Barry Jenkins - Éditions : -

 

Bonjour à tous,

Demain sort en salle le film très attendu Si Beale Street pouvait parler du réalisateur Barry Jenkins, adapté du roman de James Baldwin, paru en 1974. J’ai eu la chance d’assister à l’avant-première il y a quelques jours pour vous en parler 😉

Synopsis : Harlem, dans les années 70. Tish et Fonny s’aiment depuis toujours et envisagent de se marier. Alors qu’ils s’apprêtent à avoir un enfant, le jeune homme, victime d’une erreur judiciaire, est arrêté et incarcéré. Avec l’aide de sa famille, Tish s’engage dans un combat acharné pour prouver l’innocence de Fonny et le faire libérer…

Acteurs : Kiki Layne (Tish) ; Stephan James (Fonny) ; Regina King (mère de Tish) ; Colman Domingo (père de Fonny)

 

 

Le film, réalisé par Barry Jenkins, primé aux Oscars pour son précédent film Moonlight, ne tient pas totalement ses promesses selon moi. D’une durée de deux heures, les scènes sont extrêmement longues et manquent d’actions. Barry Jenkins a voulu imposer son rythme, à mes dépends… Je n’ai pas apprécié cette lenteur.

De plus, j’ai l’impression d’être passée à côté de l’intrigue. N’ayant pas lu le livre de James Baldwin, je ne connaissais pas l’histoire et j’ai cru jusqu’à la fin du film que le personnage de Fonny était finalement coupable. Mais le but de ce long métrage n’était pas celui-ci, il s’agit de montrer le combat d’une famille noire pour défendre une personne innocente.

Enfin, j’ai trouvé que le film tournait surtout autour de l’histoire d’amour de deux adolescents. J’aurais aimé assister par exemple au procès de Fonny, qui n’est pas montré dans le film. Il y a trop de chansons d’amour et de scènes romantiques à mon goût 😉

Dites-moi en commentaire si vous allez le voir et ce que vous en avez pensé. Et si certains ont lu le roman, je suis curieuse d’avoir votre avis! Parce que même si je suis très mitigée concernant le film, il m’a quand même donné envie de lire le roman de James Baldwin 🙂

Your email address will not be published.