Écoute-moi bien – Nathalie Rykiel

Rykiel Nathalie - Éditions : Stock
2Commentaires

 

Quatrième de couverture :

Je souris, j’y pense, tu te voyais peut-être l’héroïne de mon roman, le roman de ma vie…
En voici une version. C’est ton cadeau. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot maman. On partage. Mon sujet ce n’est pas toi, c’est nous. Nous deux.

Mon avis :

Entre incompréhension et déception.

J’ai lu Écoute-moi bien suite à un petit-déjeuner littéraire aux éditions Stock le mois dernier où j’ai eu la chance de rencontrer Nathalie Rykiel. Nous étions plusieurs bloggeuses à pouvoir l’écouter à propos de la sortie de son nouveau livre et certaines ont même pu lui poser des questions.

L’auteure nous a expliqué qu’il s’agissait d’un récit sur la relation qu’elle avait eue avec sa mère, créatrice de mode, Sonia Rykiel et son bouleversement après son décès.

J’avais lu il y a quelques mois un livre retraçant justement la relation mère/fille entre Sonia et Nathalie Rykiel, Mère et fille, un roman (Albin Michel, 2008) d’Éliette Abécassis. J’avais apprécié cette lecture. J’imaginais maintenant que l’auteure, en publiant ce récit, voulait donner sa propre version des faits, dire sa vérité, parler enfin à la place des autres.

Après lecture, je dois dire que j’ai le sentiment de ne pas avoir compris le message de Nathalie Rykiel. Je n’ai pas été touchée par ce texte, court et dense comme elle nous l’avait présentée. L’écrivaine nous avait dit qu’elle « disait tout » dans ce livre. Je ne l’ai pas ressenti ainsi. Je n’ai rien appris sur leur relation si complexe et passionnée, et je n’ai pas saisi le but de ce roman. J’imagine que l’écriture a aidé Nathalie Rykiel à se reconstruire après la perte de sa mère, mais peut-être ce texte était-il trop intime, pour qu’il soit publié.

Le style d’écriture utilisé m’a beaucoup dérangé. J’ai trouvé cela décousu, très haché et sans réel rapport d’un paragraphe à l’autre. Nathalie Rykiel s’adresse durant une dizaine de lignes à sa mère en usant le « tu », puis elle enchaîne avec le « vous » en interrogeant le lecteur, et à nouveau le « tu ». De même avec les événements expliqués tout au long du roman, cela commence par l’enterrement, puis l’enfance de Nathalie, puis à nouveau la vie sans Sonia Rykiel, et encore un nouveau retour dans le passé, etc… Malheureusement, je n’ai pas trouvé ce texte suffisamment bien construit.

Je suis – comme à chaque fois qu’un livre ne me plait pas – déçue de ne pas avoir été émue par ce témoignage. Je suis sûre que d’autres lecteurs sauront trouver ce qu’ils recherchent avec cette lecture. Je vous invite tout de même à vous rendre en librairie dès le 10 mai si le cœur vous en dit pour vous procurer Écoute-moi bien et vous faire votre propre avis 😉

 

Pour acheter le livre, cliquez sur la photo.

Commentaires (1)
Clarine2017-05-03 19:22:25Répondre

Un livre qui ne finira certainement pas dans ma bibliothèque. Par contre j'ai retourné autour de Looping comme un rapace à la Fnac. Je me suis retenue de peu :D

Répondre



mademoisellelit2017-05-03 19:26:06Répondre

Tu aurais du l'acheter! Il est trés beau ;) Une prochaine fois peut-être :)

Répondre




Ajouter un commentaire