La mort de Mrs. Westaway – Ruth Ware

Ware Ruth - Éditions : Fleuve
8 / 10
4Commentaires

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

Lorsque Harriet Westaway reçoit un courrier lui annonçant un héritage conséquent provenant de sa grand-mère, cela semble être la réponse inespérée à tous ses problèmes.
En effet, Harriet doit de l’argent, beaucoup d’argent, emprunté à un usurier sans scrupules, et cela risque fort de mettre sa vie en danger. Seul souci : ses grands-parents sont décédés vingt ans auparavant, et elle ne les a même jamais connus. La lettre a donc été adressée à la mauvaise personne.
Mais Harriet qui gagne sa vie en tirant les cartes pour prédire l’avenir n’est plus à une affabulation près.
Et ce coup du sort pourrait enfin tout résoudre sauf si le hasard en décide autrement…

 

 

“Les pies sont de retour. Ah, ce que je les ai détestées, la première fois que je suis arrivée à la maison, ça me fait bizarre d’y repenser. Je me rappelle, je remontais l’allée dans le taxi, en venant de la gare, je les ai vues alignées comme ça le long du mur du jardin, en train de lisser leurs plumes. Aujourd’hui, il y en avait une qui était penchée sur la branche d’if givrée juste devant ma fenêtre. Je me suis souvenue de ce que disait ma mère quand j’étais petite et j’ai murmuré : “Bonjour, madame Pie” à mi-voix, pour écarter le mauvais sort.”

 

Mon avis :

Il est parfois audacieux et osé de sortir de sa zone de confort. Je n’ai pas pour habitude de m’engager dans la lecture d’un thriller, vibrant beaucoup plus avec un roman contemporain. Prête à relever le défi, j’ai accepté la proposition des éditions Fleuve de m’envoyer La mort de Mrs Westaway de Ruth Ware. Il est finalement bon de sortir de temps en temps de sa sphère traditionnelle.

Hal, personnage central du livre, tire les cartes pour gagner sa vie. Elle reçoit un jour la lettre d’un notaire lui indiquant qu’elle hérite de sa grand-mère, juste décédée. Le problème ? Ses grands-parents sont morts il y a plus de 20 ans…

 

 

Le décor se plante doucement : le sombre château, la pluie battante, l’entourage de Hal, inconnu et mystérieux, le passé qui refait surface, etc… Avec son roman, Ruth Ware nous offre un scénario qui monte en puissance. Si le début de l’histoire peut paraître “gentillet”, il n’en est rien dans les derniers chapitres. L’ambiance lugubre prend forme, aboutissant sur un vrai thriller.

L’écrivaine anglaise, à la manière d’Agatha Christie, multiplie les personnages pour semer le doute auprès des lecteurs, augmentant ainsi le nombre de potentiels coupables. La force du récit est sans conteste dans cette palette de protagonistes. Chacun a son histoire, sa part de mystère, et son caractère attachant également. La mort de Mrs Westaway détient tous les ingrédients pour obtenir une adaptation à succès sur grand écran.

Plus accoutumée aux page turner dans les romans noirs, celui-ci m’a appris à apprécier différemment ma lecture. Je suis entrée dans l’intrigue à petits pas mais j’ai vraiment beaucoup aimé les divers profils psychologiques décrits par l’auteure. Une bonne lecture que je recommande à tous les amoureux des livres, passionnés ou non de romans policiers.

Commentaires (2)
Alice2019-12-17 18:59:53Répondre

Bonjour, il me tente beaucoup, surtout suite à cette chronique :) mais je suis une vraie chochotte... Est-ce que ce livre est dérangeant au point de ne pas pouvoir être lu avant de dormir ?

Répondre



mademoisellelit2019-12-17 19:34:23Répondre

Oh non pas du tout ! C'est très sobre ;)

Répondre



Michèle2019-12-17 14:14:57Répondre

Je ne suis généralement pas attirée par les policiers mais pourquoi pas avec celui-ci...

Répondre



mademoisellelit2019-12-17 14:33:36Répondre

:)

Répondre




Ajouter un commentaire