La vraie vie – Adeline Dieudonné

Dieudonné Adeline - Éditions : L'Iconoclaste
8 / 10
20 janvier 2019
1Commentaires

Note : 8/10

 

Quatrième de couverture :

Un huis-clos familial noir. Un roman initiatique drôle et acide.
Le manuel de survie d’une guerrière en milieu hostile. Une découverte.

Le Démo est un lotissement comme les autres. Ou presque. Les pavillons s’alignent comme des pierres tombales. Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère, est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.
Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glace. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

Mon avis :

J’ai reçu La vraie vie d’Adeline Dieudonné par les éditions de L’Iconoclaste et je les en remercie ! Ce roman a bouleversé la rentrée littéraire de septembre 2018, remporté le Prix du roman Fnac, est devenu le chouchou de beaucoup de lecteurs, alors j’avais envie de me faire ma propre idée 😉

Adeline Dieudonné signe son premier roman, un livre sombre, noir et dérangeant mais une belle oeuvre littéraire. Elle nous emmène dans une famille très atypique où l’accident d’un marchand de glace va venir briser l’équilibre entre les deux enfants. La narratrice, jeune adolescente, va n’avoir que pour but dorénavant de retrouver la complicité qu’elle avait avec son petit frère.

 

“A la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents et celle des cadavres. […] Et dans un coin, il y avait la hyène.”

 

L’auteure nous embarque dans une ambiance très particulière, dérangeante, ambiguë, et parfois malsaine. Cette famille fait peur et la narratrice, aussi bizarre et spéciale qu’elle soit, est attachante. Le récit est court, l’écriture d’Adeline Dieudonné a une vraie force. On est rapidement embarqué dans cette folie douce.

J’ai beaucoup aimé cette lecture mais je regrette qu’il ne me reste que peu de détail en mémoire après deux/trois semaines. J’en retiens la trame et les faits principaux mais j’ai déjà oublié beaucoup de choses du récit. Je m’attendais à beaucoup plus d’émotion à la lecture de ce roman à cause de tout ce que j’en avais lu. Je suis un peu déçue de ne pas avoir eu le coup de cœur moi aussi.

La vraie vie est tout de même un très bon roman et j’ai hâte de savoir ce que nous réserve Adeline Dieudonné pour l’avenir. Je vous conseille tous son premier roman en attendant 😉

Commentaires (1)
Kelly (Lenrebleue.wordpress.com)2019-01-20 18:57:50Répondre

Hello ! J'ai découvert ce roman en décembre et comme toi je commençais à bien en entendre parler. Je l'ai lu trés rapidement et je l'ai vraiment adoré. Contrairement à toi, il a été un coup de coeur pour moi, je l'ai trouvé trés original et assez différent de ce qu'on voit habituellement dans les romans français. J'en ai d'ailleurs également fait une chronique sur mon blog. J'ai vraiment hâte de voir ce que cette auteur peut nous réserver dans son prochain roman !

Répondre




Ajouter un commentaire