L’attentat – Yasmina Khadra

Khadra Yasmina - Éditions : Julliard
1Commentaires

 

Quatrième de couverture :

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une jeune femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. À l’hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d’origine arable, opère à la chaîne les survivants de l’attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d’urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds : il s’agit de sa propre femme.

Comment admettre l’impossible, comprendre l’inimaginable, découvrir qu’on a partagé, des années durant, la vie et l’intimité d’une personne dont on ignorait l’essentiel ? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien…

Mon avis :

Émotions garanties.

Après avoir partagé une lecture avec Clarine au printemps sur Murakami, nous avions envie de renouveler l’expérience avec un auteur qui nous était à toutes les deux encore inconnu : Yasmina Khadra. Les nombreux éloges vus et entendus sur les réseaux sociaux sur l’écrivain algérien ont fait que nous avons choisi L’attentat un peu par hasard. J’avais, pour ma part, l’impression, que quelque soit le roman choisi, la lecture en serait bonne.

Je sors de ce roman avec un vrai coup de cœur pour l’auteur et une envie de lire toute son œuvre ! L’attentat est un grand roman, bouleversant, puissant, déstabilisant.

Comme vous avez du le lire dans la quatrième de couverture, le thème est fort. Amine, le personnage principal du récit, perd sa femme dans un attentat, qu’elle a elle-même provoqué. Les premières pages du livre sont terriblement émouvantes et poignantes. J’ai du retenir mes larmes à plusieurs reprises. J’étais choquée par la brutalité des faits, tellement proches de la réalité, et malheureusement toujours d’actualité douze ans après la sortie de ce livre. Je me suis prise de compassion pour cet homme brisé, perdu, qui tente de comprendre l’incompréhensible…

L’écriture de Yasmina Khadra est très poétique. Je me suis surprise à sourire par moment, par la beauté des expressions et verbes employés par l’auteur, dans un contexte qui se veut si triste.

On ne ressort pas indemne de ce livre, j’en ai la certitude. Il m’a marqué à vie comme on dit et je ne m’y attendais pas.

Pour savoir si Clarine est de mon avis, je vous invite à aller jeter un coup d’œil à sa chronique. Et si vous avez lu L’attentat, dites-moi ce que vous en avez pensé en commentaire 😉

 

Pour acheter le livre, cliquez sur la photo.

Commentaires (1)
Fatma2018-02-07 10:25:55Répondre

C'est un très bon livre, et vous l'avez annoncé, il est marquant! J'adore le style de Yasmina Khadra, le premier livre que j'ai lu de cet auteur est "Ce que le jour doit à la nuit", et c'était une jolie découverte!

Répondre




Ajouter un commentaire