Le garçon sorcière – Molly Knox Ostertag

Knox Ostertag Molly - Éditions : Kinaye
9 / 10
9 février 2020
2Commentaires

Note : 9/10

 

Quatrième de couverture :

Dans la culture du jeune Aster, treize ans, toutes les filles sont élevées pour devenir des sorcières et les garçons, des métamorphes. Toute personne qui ose contrevenir à cette tradition est exclue. Malheureusement pour Aster, il demeure incapable de se métamorphoser. et il est toujours aussi fasciné par la sorcellerie, bien qu’elle lui soit formellement interdite.

Lorsqu’un danger mystérieux menace les autres garçons, Aster sait qu’il peut aider. avec la sorcellerie. Avec les encouragements d’une nouvelle amie excentrique, Charlie, Aster se laisse enfin convaincre d’exercer ses talents de sorcière. Mais il aura besoin d’encore plus de courage pour sauver sa famille. et en réalité, se sauver lui-même.

 

“Laisse-lui le temps. Lorsqu’il sera prêt, les esprits le trouveront et lui apprendront comment se métamorphoser. Après quoi, il n’aura plus cette fascination stupide pour la sorcellerie.”

 

 

Mon avis :

Qui a dit que la bande dessinée n’était destinée qu’aux enfants ? Je ne prends pas le temps d’en lire beaucoup mais j’ai plaisir à chaque fois de me plonger dans ces albums colorés dès que j’en ai l’occasion. Les éditions Kinaye m’ont fait récemment découvrir Le garçon sorcière de Molly Knox Ostertag. Premier tome d’une trilogie fantastique.

Traduit de l’américain, ce roman graphique nous embarque dans le monde de la magie et de la sorcellerie. Aster tarde à réussir à se métamorphoser, comme chaque garçon de son entourage, et s’intéresse surtout aux tours des sorcières, qui lui sont totalement prohibés. Défiant lesinterdictions de ses parents, il assistes en cachette aux cours des futures sorcières…

 

Plutôt destiné aux jeunes de 8 à 15 ans, j’ai beaucoup aimé le scénario de cette dessinatrice américaine. Moi qui fuis habituellement les histoires de monstres dans la littérature contemporaine, je me suis surprise à vouloir dévorer le tome 2 dès la fin de ma lecture. Contrairement à la plupart des bandes dessinées que j’ai lu en majorité, celle-ci se distingue par ses plus de 200 pages et un développement approfondi de son synopsis. Molly Knox Ostertag nous offre un travail minutieux, soigné et recherché.

A cela s’ajoute des dessins réussis, des bulles colorées et une palette de personnages aux personnalités étudiées et développées.

 

 

Le garçon sorcière vient de paraître et je suis impatiente de connaître la suite, prévue en juillet. Cette BD m’a beaucoup plu et je la recommande à tous : petits et grands confondus ! Et si vous êtes passionnés par le milieu de la magie, c’est encore mieux 😉

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en avez pensé si vous l’avez lu !

 

Commentaires (1)
Mélissa2020-02-19 18:46:51Répondre

Par ton avis, ton descriptif tes photos de quelques pages encore une fois tu m'as plus que conquise!
Le fait que ce soit sur la magie, que ce soit une saga et que mon fils soit dans la tranche d'âge visée lui aussi je vais foncer me le procurer une fois ma période no-buy de livres terminée !
Je n'avais plus lu de BD, romans graphiques depuis l'adolescence et j'ai (notamment grâce à Rêve ta vie en lecteur et Alex Bouquine en Prada) découvert pas mal de belles œuvres cette année, je vais aussi prendre plaisir à découvrir cette saga en 2020 je pense :)
J'ai en 2019 découvert notamment "Maïana , calendrier de l'Avant , Sorceline ou encore Les carnets de Cerise que j'aime beaucoup et que je ne peux que te recommander à mon tour ^^

Merci pour cet article précis et cette (encore) chouette découverte

Répondre



mademoisellelit2020-02-19 22:31:11Répondre

Oh super ! Je connais très bien Les carnets de Cerise, j'ai offert tous les tomes à ma filleule :) C'est une très belle BD.

Répondre




Ajouter un commentaire