Les actes – Cécile Guidot

16 octobre 2019
4Commentaires


Note : 8.5/10

 

Quatrième de couverture :

Claire Castaigne ne ressemble guère à l’image qu’on se fait d’une notaire : elle a trente-deux ans, ses parents ont une ferme en Bourgogne à la lisière de la foret et c’est là qu’elle a grandi, sans hériter d’aucune charge. Elle roule à moto dans Paris, elle porte des tatouages, vit seule, lit Marguerite Duras pendant ses pauses déjeuners et répond parfois à une invitation pour une nuit sans lendemain avec un homme rencontré sur un site de rencontre. Mais dans son travail à l’office notarial rien ne transparait de cette vie solitaire, secrète et différente : elle regarde ce monde sans ironie, elle se consacre à la vie de ses clients, elle est touchée par tous les drames intimes. Car dans un office notarial, les vies se nouent, se croisent et se déchirent. Chacun y passe un jour pour acter, signer, formaliser des engagements : l’achat d’un appartement, un mariage, un pacs, un divorce, faire face à un décès et à la succession. Claire est le témoin de ces actes et le lien entre des parties opposées. Elle s’engage, apaise, essaye de dénouer les nœuds. On découvre tout ce qu’elle fait et ressent et tout ce qu’elle doit faire pour survivre dans cette société hiérarchisée, hétéroclite, avec ses codes et ces rivalités.
Une plongée passionnante du côté de ceux qui sont les témoins des grands moments de nos vies, qui assistent à nos joies, à nos douleurs, à nos rancunes. L’argent et les sentiments se mêlent. C’est violent, cruel, tragique, poétique et comique.

 

Mon avis :

Alors que démarre demain le festival Les mots en scène, la fête du livre de Saint-Etienne, j’ai lu le roman de Cécile Guidot qui y sera présente. L’écrivaine, notaire d’origine, publie son premier roman, Les actes, aux éditions JC Lattès. Elle participera à un débat le samedi 19, accompagnée d’Hugues Barthe, Fabcaro ou encore Philippe Besson.

Tout le programme du salon est à retrouver ici.

 

Cécile Guidot nous livre son expérience personnelle dans un page turner déroutant de plus de 400 pages. Claire Castaigne, personnage centrale du récit, est notaire et se fait embaucher dans l’un des plus gros et prestigieux cabinet notarial de la capitale. Va-t-elle réussir à garder sa place, malgré les obstacles semés sur son passage ? La loi du plus fort règne d’une main de maître dans ce milieu de pouvoir et d’argent.

“Les mains jointes sur ses cuisses, elle se tenait bien droite, face à eux, appuyée contre le dossier du fauteuil en cuir. Ses yeux plongeaient, sans peur, dans ceux des quatre hommes. Elle s’était préparée à l’entretien, elle l’avait envisagé comme un jeu, une lutte feutrée. Elle prenait plaisir à répondre aux questions, tirées comme des missiles, cherchant les failles de son cerveau. Tantôt elle avançait sur un terrain miné, tantôt elle était sur un ring, elle se laissait pousser dans les cordes, elle encaissait les coups pour mieux riposter, alternant la douceur et la fermeté, jamais l’esquive.”

A l’image d’une bonne série américaine, Cécile Guidot dépeint toute une palette de protagonistes différents. Dans Les actes, les notaires et leurs assistants ou secrétaires sont jaloux, mesquins, envieux les uns envers les autres. Ils ont soif de réussite, et ce, à n’importe quel prix. Il ne reste que peu de place à l’entraide entre collègues.

Cécile Guidot nous expose aussi dans le détail divers cas de clients délicats. Et au travers de ses mots, on devine une chose essentielle, notaires ou clients, la cause finale est la même : l’argent. Coups bas, mensonges, clans… Jusqu’où est-on prêt à aller pour triompher ? La profession implique-t-elle ce manque d’humanisme ?

Cécile Guidot signe un roman chorale délicieux, mêlant humour, cruauté et tromperie. Un milieu notarial rarement évoqué en littérature, que j’ai adoré découvrir, et pour lequel j’ai appris plein de choses. En refermant ce roman, je croise les doigts pour qu’il soit adapté sur petits écrans, et qu’une suite des aventures de ce cabinet démoniaque nous soit offerte prochainement !

Commentaires (2)
Cécile Guidot2019-10-19 14:48:31Répondre

Un grand merci pour vos mots qui me touchent

Répondre



mademoisellelit2019-10-20 22:32:45Répondre

Merci à vous :)

Répondre



Laura2019-10-16 21:56:49Répondre

Il a l'air vraiment super intéressant
et encore félicitations pour ton tout nouveau blog j'aime beaucoup trop

Laura de La Bibli de Laura

Répondre



mademoisellelit2019-10-17 20:15:45Répondre

Oh merci ! N'hésite pas à revenir me donner ton avis si tu te lances dans la lecture de ce roman ;)

Répondre




Ajouter un commentaire