Les lapins ne mangent pas de carottes, Hugo Clément : Mon avis

Clément Hugo - Éditions : Fayard
6 décembre 2022
4Commentaires

Quatrième de couverture :

« L’image que nous avons des animaux correspond rarement à la réalité. Les moutons ? Des suiveurs, sans aucune personnalité. Les porcs ? Ils sont sales. Les loups ? Méchants. Cette vision déformée peut nous conduire à négliger les animaux, à les mépriser, voire à justifier leur exploitation déraisonnée, qui se traduit par la violence et l’injustice. Il nous faut déconstruire les représentations et les pratiques que nous perpétuons de génération en génération, malgré nos connaissances scientifiques toujours plus grandes. C’est ce à quoi je souhaite contribuer avec ce livre : modifier notre manière de voir le monde qui nous entoure, apprendre à cohabiter avec les autres créatures, et prendre conscience que nous faisons aussi partie du règne animal. Ce voyage sera passionnant et renversera nombre d’idées reçues. Face à l’effondrement de la biodiversité et à la crise climatique, ouvrir les yeux sur l’ampleur des problèmes que pose le traitement infligé aux animaux est autant une question d’éthique qu’une question de survie. Pour eux comme pour nous, il y a urgence à changer de regard sur le vivant. »

 

Un livre qui dérange.

Si vous me lisez depuis un moment, vous connaissez mon engagement écologique, mes convictions et, peut-être même, mon végétarisme. Je suis sensible à cette cause mondiale, sans pour autant me documenter quotidiennement sur le sujet, m’investir auprès d’une association ou ne lire que des essais engagés. Tel le colibri, je fais ma part individuelle, espérant voir naître chez nos dirigeants une prise de conscience à court terme.

Lorsque j’ai appris que le journaliste Hugo Clément serait présent à la Foire de Brive, ma curiosité m’a poussée à me rendre à sa conférence. Ce jour-là, ses mots, percutants et pédagogues, m’ont donné envie d’acheter son livre, Les lapins ne mangent pas de carottes, publié chez Fayard en septembre dernier.

L’anecdote sur les lapins et les carottes ne sert que d’introduction à la prise de parole de l’auteur. Derrière ce fait plutôt amusant, Hugo Clément développe différents points, à éradiquer ou améliorer selon lui : la chasse en France, la surproduction bovine et animale de façon générale, la déforestation ou encore le cirque et les spectacles animaliers.

 

 

« Face au changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité, dont nous connaissons aujourd’hui les causes, -à savoir les activités humaines-, et les conséquences, nous continuons en effet à perpétuer les mêmes erreurs. En tant qu’espèce, nous sommes pour l’instant incapables de nous adapter à cette situation nouvelle que nous avons provoquée et de changer de comportement. Pour le dire autrement, nous manquons d’intelligence. »

 

Loin du discours moralisateur habituel que l’on reproche souvent aux écolos, Hugo Clément déploie un texte instructif et concret. Pour justifier sa pensée, le journaliste donne des exemples, évoque son expérience et les mises en situation qu’il a lui-même connues. Le livre s’appuie aussi sur des données chiffrées.

Certains passages, crus et violents, agissent comme un uppercut. Comment en est-on arrivé là ? Que puis-je faire à mon niveau pour agir ? Quelles solutions trouver, collectivement, pour échapper à l’effondrement ? Outre ses questions et ses dénonciations, Hugo Clément propose des clés et des axes d’amélioration.

Si cet essai m’a convaincue de découvrir les autres ouvrages d’Hugo Clément, j’ai été surprise de constater à quel point évoquer l’écologie dérange. Pour la première fois en bientôt six ans, j’ai reçu des messages virulents, agressifs et insultants à l’égard de l’auteur, en évoquant ma lecture sur les réseaux. Les détracteurs de cette cause cherchent à faire peur, à nous déstabiliser pour nous faire taire. Sensible ou non au personnage médiatique qu’Hugo Clément représente, on ne peut que saluer son engagement et le courage que cela engendre.

 

_________

Êtes-vous sensible à ce genre d’essai ?

_________

Commentaires (2)
Stéphanie2022-12-06 19:10:56Répondre

Il est vrai que son livre est percutant et j'espère qu'il fera son chemin auprès d'autres

Répondre



mademoisellelit2022-12-07 14:32:43Répondre

Je suis persuadée que son message passera auprès de certains lecteurs. :)

Répondre



RIVIERE2022-12-06 18:56:01Répondre

Bien envie de le lire pour ameliorer mes connaissances et réfléchir à mes pratiques ! Bonne idée. Merci

Répondre



mademoisellelit2022-12-07 14:33:17Répondre

Je serais ravie d'échanger avec toi après ta lecture alors. :)

Répondre




Ajouter un commentaire