Né d’aucune femme – Franck Bouysse

Bouysse Franck - Éditions : La manufacture de livres
10 / 10
9Commentaires

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose.

Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec ‘Né d’aucune femme’ la plus vibrante de ses œuvres. Ce roman sensible et poignant confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l’âme humaine.

 

 

“J’ai avancé en âge, traversé le temps en voyageur obéissant et attentif ; et me voici toujours entre les mains du Seigneur, paré de confusion. En vérité, je ne les ai jamais quittées, même s’il me semble qu’en maintes occasions il n’a su que faire de moi. Par mes actes au moins, je ne l’ai jamais trahi.”

 

Mon avis :

J’ai tout lu et tout entendu sur Né d’aucune femme de Franck Bouysse. Ce roman a fait couler beaucoup d’encre cette année : “magistral”, “violent”, “osé”… Certains crient au coup de maître, alors que d’autres ont abandonné la lecture, trouvant le texte beaucoup trop dur à supporter. Je trouvais tout cela beaucoup trop intriguant pour ne pas me plonger à mon tour dans l’aventure.

Alors qu’elle n’a que 14 ans, Rose est vendue par son père à un homme du village. Envoyée quelques années plus tard dans un couvent pour sa folie, elle y écrit son histoire, dans l’espoir un jour de dévoiler sa vérité.

 

 

Comment reprendre la lecture après un tel roman ? Né d’aucune femme se laisse apprivoiser, petit à petit. Le début est hasardeux, on entre dans l’histoire à pas de loup, se demandant où Franck Bouysse va nous mener. La magie de l’écriture opère après quelques pages, le scénario prend forme et on est aspiré par la spirale de l’auteur.

Un texte très dur, à tel point que des pauses sont nécessaires pour avancer. L’écrivain ne ménage pas son lecteur. La cruauté est là. Les mots sont violents, à l’image de la brutalité de la triste vie de Rose. Sa plume nous bouscule, nous heurte, nous donne la nausée.

Et alors que l’on s’imagine que le plus horrible est terminé, Franck Bouysse insiste et nous remet à terre. Il met en scène un personnage détestable, haïssable, sans aucun sentiment. Un vrai monstre comme l’on en voit peu en littérature.

Né d’aucune femme est un livre sombre, un roman noir, qui se lit à pas feutré, mais qui se doit d’être lu. Une lecture nécessaire, un grand auteur à découvrir, un bouleversement à accepter.

Commentaires (5)
brindille332020-01-04 11:40:29Répondre

Voilà le commentaire que j'ai laissé chez Collectif Polar.
"Je l’ai terminé hier soir. Effectivement pas mal d’extraits comme celui cité ci-dessus sont de véritables bijoux qui hélas en ce qui me concerne, effacent la noirceur du livre. Ce sont « Les misérables » de Victor Hugo, plus moderne, du pur Sandrine Collette, quelques références de lectures. La femme rurale ou même provenant de la ville et qui n’existe pas pour ces hommes, une horreur. Je ne suis peut-être pas la bonne personne pour émettre une opinion sur un tel livre. Juste une question ? Comment écrire et trouver un tel scénario avec autant d’imagination qui va au-delà d’un enfer vécu personnellement et où j’en suis bien loin du compte.
Pourquoi autant de complaisance dans l’horreur. J’ai lu un livre de Sade, c’est totalement sadique.
Les mots le sont entrecoupés il est vrai par ce cheval, l’évasion par les mots, par la nature, par ces envolées très belles et lyriques. Une tragédie où il n’y a pas qu’un seul meurtre, plusieurs sous différentes formes. Je remercie l’auteur d’avoir autant adouci la fin du récit. Ceci par l’intermédiaire de Gabriel, curé, messager comme dans la Bible.
J’aimerais beaucoup échanger avec l’auteur et connaître sa démarche. Je lirai un autre bouquin de cet écrivain. Juste pour partir vers une autre découverte. Ce que j’écris n’engage que moi.
De la part d’une femme qui a connu l’inceste, la violence physique de son père, psychologique de ses parents, etc… Ceci sans victimiser. C’est la vie. Je reprendrai les passages que j’ai sautés, il m’a tout de même tenu en haleine le bougre.

Répondre



Sandrine L.2019-12-30 14:08:49Répondre

Un livre dur, marquant, une alchimie qui ne laisse pas indifférent,... soit on renonce fasse à cette cruauté, soit on se laisse emporter par la magie de l’écriture ! mon livre de 2019 ex equo avec "my absolut darling"

Répondre



mademoisellelit2019-12-30 15:53:27Répondre

C'est marrant le parallèle que tu fais avec My absolut darling car je l'ai abandonné celui-ci. Peut-être que je ferais un nouvel essai dans quelques années...

Répondre



Magali2019-12-30 03:26:58Répondre

J'ai fait la connaissance de cet auteur le mois dernier à la médiathèque des Sables-d'Olonne. Je ne connaissais pas. Auteur très abordable mais effectivement très intrigant, j'ai donc acheté son dernier roman (et un précédemment sorti). Les avis dans la salle étaient multiples mais se rejoignaient sur le fait qu'il était incontournable de lire Né d'aucune femme ! Il fait parti de mes prochaines lectures... À suivre !

Répondre



mademoisellelit2019-12-30 10:14:41Répondre

Merci pour ce retour. Je n'ai pas eu la chance de rencontrer l'auteur, ce devait être intéressant ! Je serais curieuse d'avoir ton avis après ta lecture ;)

Répondre



Lucile P2019-12-29 19:59:15Répondre

Je l'ai lu au mois de septembre... Ce livre est violent, cruel, on va jusqu'au bout de l'âme humaine... Je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir terminé. Le pire, c'est que ce genre de personnes existe en vrai et on touche du doigt avec ce livre la souffrance qu'endurent certaines personnes...

Répondre



mademoisellelit2019-12-30 10:16:30Répondre

Oui, c'est ce qui fait que le livre est dur à lire. J'avais en mémoire une jeune fille que j'ai connu dans ma jeunesse pendant toute ma lecture.

Répondre



Alexandra2019-12-29 14:48:34Répondre

Bonjour
Ohh ton avis, à mon tour, m’intrigue beaucoup. Il va falloir que je me lance dans sa lecture. Merci

Répondre



mademoisellelit2019-12-29 15:36:47Répondre

Si tu te lances, reviens nous partager ton avis ici ;)

Répondre




Ajouter un commentaire