Rhinocéros – Eugène Ionesco

Ionesco Eugène - Éditions : Gallimard
28 février 2017
2Commentaires

 

Quatrième de couverture :

Ce sont eux qui sont beaux. J’ai eu tort ! Oh ! Comme je voudrais être comme eux. Je n’ai pas de corne, hélas ! Que c’est laid, un front plat. Il m’en faudrait une ou deux, pour rehausser mes traits tombants. Ça viendra peut-être, et je n’aurai plus honte, je pourrai aller tous les retrouver. Mais ça ne pousse pas ! (Il regarde les paumes de sa main.) Mes mains sont moites. Deviendront-elles rugueuses ? (Il enlève son veston, défait sa chemise, contemple sa poitrine dans la glace.) J’ai la peau flasque. Ah, ce corps trop blanc, et poilu ! Comme je voudrais avoir une peau dure et cette magnifique couleur d’un vert sombre, une nudité décente, sans poils, comme la leur !

Mon avis :

Ma dernière lecture de février n’aura malheureusement pas été la meilleure… Malgré tous les avis positifs que j’avais eus de certains de vous, je n’ai pas aimé Rhinocéros. J’aime pourtant beaucoup les pièces de théâtre, j’en ai lu quelques unes d’auteurs différents et je me réjouissais d’en découvrir une autre, et par la même occasion de découvrir la plume d’Eugène Ionesco.

L’auteur dans son œuvre utilise les rhinocéros comme métaphore à la montée du nazisme. Je dois vous avouer que si on ne le sait pas au préalable, on ne peut pas le deviner. De mon côté, je savais qu’il ne s’agissait pas réellement de l’animal en lui-même mais je voulais essayer de deviner seule ce qui se cachait derrière cela, avant de faire des recherches. J’ai donc lu la moitié du livre, en ne sachant pas de quoi cela traitait, et je pense que c’est ce qui a « gâché » ma lecture.

Après recherche, je découvre donc qu’Eugène Ionesco parle du totalitarisme et du nazisme dans son livre et cela m’a aidé à ne pas abandonner ma lecture. En revanche, mon avis sur la pièce de théâtre est resté le même, je n’ai pas accroché. J’ai trouvé que les dialogues étaient beaucoup trop loufoques, imagés et sans grande profondeur. A plusieurs reprises, j’essayais de m’imaginer cette pièce jouer sur scène, et je ne doute pas que j’aurais surement mieux apprécié.

Je n’ai pas aimé donc mais je ne tire pas un trait définitif sur cet auteur que je ne connaissais pas. Au contraire, j’attends tout bon conseil de lecture à son sujet 😉

 

Pour acheter le livre, cliquez sur la photo.

Commentaires (1)
Henri2017-02-28 18:21:46Répondre

Bonjour, en effet ionesco c'est jamais très attrayant à la lecture. Ca reste une écriture taillée pour le jeu de scène. Je travaille dans un théâtre ou on joue cette pièce (ainsi que la la cantatrice chauve) régulièrement. Et même les comédiens qui la joue m'ont avoué ne pas avoir accroché à la première lecture. Pourtant c'est un régal à jouer et à voir! Donc si le cœur vous en dit, Ca se joue au théâtre du carré rond à Marseille! (Petite pub discretos)

Répondre



mademoisellelit2017-03-01 09:13:11Répondre

Merci Henri pour votre commentaire :) J'aimerais en effet le voir sur scène. Je vis en Espagne et lorsque je viens en France c'est plutôt dans le Nord donc Marseille, ça va être un peu compliqué :) Mais les lecteurs du blog pourront peut-être être intéréssés ;)

Répondre




Ajouter un commentaire