Frida Kahlo – Andrea Kettenmann

Kettermann Andrea - Éditions : Taschen
10 / 10
2Commentaires

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Icône féministe, incarnation de la culture mexicaine, activiste politique et artiste pionnière… Découvrez les multiples facettes de Frida Kahlo, qui transforma ses souffrances en peintures d’une puissance constante. Dans cette introduction, l’ensemble de ses œuvres osées et saisissantes sont présentées en regard de sa vie tumultueuse afin de mieux éclairer ses autoportraits pleins d’audace et ouvertement provocants.

 

 

 

 

“J’avais sept ans quand eut lieu la “Decena Tragica”, je vis de mes propres yeux le combat entre les paysans de Zapata et les partisans de Carranca”. C’est avec ces mots que Frida Kahlo (1907-1954) décrit au début des années quarante ses souvenirs relatifs à la révolution mexicaine (1910-1920) dans son journal. Son identification à cet événement était telle qu’elle mentionna toujours 1910 comme année de naissance. […] En réalité, elle avait vu le jour trois ans plus tôt. D’après son acte de naissance, Magdalena Carmen Frieda Kahlo Calderon est en effet née le 6 juillet 1907 à Coyoacan, alors faubourg de Mexico, en tant que troisième des quatre filles de Matilde et Guillermo Kahlo.”

 

Mon avis :

J’entendais le nom de Frida Kahlo pour la première fois il y a quinze ans, de la bouche de mon professeur de culture latine en licence d’espagnol. Curieuse d’en savoir davantage, je visionnais à l’époque le très réussi biopic (réalisé en 2002) Frida, avec la magnifique Salma Hayek. Puis, l’an dernier, j’apprenais que l’écrivaine Claire Berest publiait un roman sur la vie de l’artiste, s’intitulant Rien n’est noir. Je le dévorais.

C’est lors d’une visite au Centre Pompidou en début de mois que je tombais sur cet ouvrage dédié à la peintre mexicaine. Frustrée de n’avoir pas vu le seul tableau de Frida, The Frame, habituellement exposé au musée, je ressortais heureuse comme une enfant, le livre sous le bras.

 

 

Pour être honnête avec vous, je n’en attendais pas grand chose. Son prix dérisoire (10€) me laissait penser que je n’allais rien apprendre sur la jeune femme (quelle prétention!) et que j’avais probablement acquis un ouvrage bâclé et sans intérêt… Depuis quand juge-t-on le fond d’un livre à son prix me direz-vous ? Je vous l’accorde…

D’autant plus qu’il s’agit de mon premier coup de cœur de l’année !

 

 

Dans cet album éponyme, Andrea Kettenmann revient sur la vie personnelle et familiale de Frida Kahlo, et l’influence que celle-ci a eu sur ses tableaux. Comment un artiste évolue au fil des années ? Quelles conséquences peut avoir un événement personnel sur sa peinture ?

Frida a vécu de terribles drames tout au long de sa vie et cela n’a pas été sans répercussion sur son parcours professionnel. Son accident de bus à 18 ans a provoqué cette vocation pour la peinture. Et sa rencontre avec Diego Rivera a bouleversé son art.

 

 

De façon chronologique, l’auteure revient sur les faits importants de la vie de Frida Kahlo, en illustrant ses propos par les tableaux peints à l’époque. Chaque tableau présent dans le livre est analysé et expliqué avec succès. Le lecteur comprend par exemple l’influence qu’a pu avoir le grand peintre mural Diego Rivera dans la peinture de la mexicaine.

De même, l’état de santé de Frida a joué un rôle majeur dans la dégradation de son oeuvre sur les dernières années de sa vie. Droguée aux médicaments contre la douleur, ses traits sont moins précis, ses tableaux se font plus rares.

 

 

Bien renseignée déjà avant de lire cet album, j’ai pu approfondir mes connaissances sur cette artiste que j’admire tant. L’ouvrage est passionnant, et il répertorie un très grand nombre des œuvres de Frida Kahlo. Je recommande cette biographie pour tous les néophytes de la plus célèbre peintre mexicaine.

 

 

Commentaires (1)
Mathilde2020-02-04 16:00:39Répondre

J'adore le travail de cette peintre. Votre chronique me donne envie de découvrir le livre.

Répondre



mademoisellelit2020-02-04 16:12:49Répondre

Super ! N'hésite pas, un vrai coup de cœur.

Répondre




Ajouter un commentaire