Betty – Tiffany McDaniel

McDaniel Tiffany - Éditions : Gallmeister
10 / 10
12Commentaires

Quatrième de couverture :

Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.” La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler. Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

 

“Je me souviens de l’amour incandescent et de la dévotion autant que de la violence. Quand je ferme les yeux, je revois le trèfle vert-jaune qui poussait autour de notre grange au printemps, tandis que les chiens sauvages venaient à bout de notre patience et de notre tendresse. Les temps changent pour ne jamais revenir, alors nous donnons au temps un autre nom, un nom plus beau, pour qu’il nous soit plus facile d’en supporter le poids, à mesure qu’il passe et que nous continuons à nous rappeler d’où nous venons.”

 

Mon avis :

Avec sa couverture fantomatique, son bandeau ultra coloré citant le critique littéraire le plus connu de France, et ses 700 pages bien remplies, le roman de Tiffany McDaniel m’intimidait. Quelle histoire pouvait bien se cacher derrière ce prénom ? Betty. Et si, à l’inverse de l’engouement général, je ne parvenais pas à apprécier ma lecture ? L’attente est parfois trop élevée, et la déception n’en est que plus grande. Ne comptez pas sur moi pour faire dans l’originalité cette fois… Betty fut un coup de cœur.

C’est dans une famille de huit enfants que Betty a grandi. Au sein d’un foyer aimant, avec une mère blanche et un père cherokee. La “Petite Indienne”, c’est elle. Celle qui a pris la couleur de peau du papa, et qui lui voue une admiration sans borne. La complicité qu’elle aura avec lui durant toute sa vie, la sauvera des démons extérieurs et de la cruauté du genre humain.

 

 

Le récit démarre à la rencontre des parents de la petite fille. Derrière la plume de Tiffany McDaniel, c’est elle qui raconte : Betty, narratrice de l’histoire familiale. Huit enfants, dont certains ne survivront pas. Un père indien, à la culture et aux croyances fortes, qui soigne par les plantes. Une mère absente et dure, dont le passé vient hanter les nuits. Dans cette maison du sud de l’Ohio où ils vont poser bagage, les jours ne seront pas tous heureux. Betty découvre la race humaine, dans ce qu’il y a de pire. Le racisme fait surface. La violence aussi. Et parfois au sein même de sa propre fratrie. L’auteure décrit avec brio la défense de cette petite fille, et le caractère rebelle forgé pour lutter contre toute cette monstruosité.

Si quelques scènes sont crues et difficiles à lire, la beauté du texte dans son ensemble l’emporte. La poésie, omniprésente, sublime le roman. Et le personnage de Betty, puissante, admirable, courageuse, nous offre une vraie et grande héroïne. Un modèle de lutte.

Tiffany McDaniel livre ici une ode aux femmes, à la nature, aux plantes et au peuple cherokee. En préambule de son ouvrage, elle le précise : Betty est sa maman. Elle s’est inspirée de ses souvenirs et des femmes de sa famille pour rédiger ce livre. Un hymne réussi.

 

Avez-vous lu Betty ?

Commentaires (6)
Cloé2021-05-03 14:11:46Répondre

La photo est sublime, l'avis vraiment bien organisé, j'adore, sincèrement, c'est magnifique. Merci pour ce superbe partage !

Répondre



mademoisellelit2021-05-03 18:21:27Répondre

Oh merci à vous pour ces mots !

Répondre



Serialectrice.com2021-05-02 15:18:45Répondre

Je n'ai pas lu ce livre, et tout comme toi, je l'ai beaucoup vu passer avec d'excellents avis. Tout comme toi, sa couverture et son engouement m'initimident. J'ai si souvent été déçue par des lectures qui ont fait l'unanimité auprès d'un groupe de lecteurs ! Je pense notamment à Changer l'eau des fleurs, qui ne m'a pas plu alors qu'il est coup de coeur de beaucoup de lecteurs et lectrices. Donc, je garde ce titre en mémoire pour le jour où j'oserai franchir le cap !

Répondre



mademoisellelit2021-05-03 10:06:19Répondre

C'est le problème avec les livres qu'on voit partout durant plusieurs mois. Peut-être qu'en le lisant dans quelques années, tu l'apprécieras d'autant plus.

Répondre



Carole2021-05-02 10:42:38Répondre

Oh ce livre va me plaire! Déjà parce que c'est un de tes coups de cœur (c'est LA valeur de référence pour moi!) mais aussi parce qu'il touche à des thèmes qui me parlent, qui me sont parfois difficiles à lire et pourtant, c'est toujours ce genre de romans qui me marque profondément !

Répondre



mademoisellelit2021-05-03 09:59:53Répondre

Oui, je suis sûre que tu vas t'attacher à cette "petite indienne" et que tu seras touchée comme moi par son histoire :)

Répondre



Stéphanie2021-04-29 20:57:28Répondre

J'adhère à tout ce que tu dis maïte!! Il est vrai que le personnage du père est son élément son pilier. Sans lui l'histoire aurait été différente.. j'ai vécu ce livre comme une tragédie mais poétique..j'en ai pleuré.. le côté poétique fait passer le côté sombre plus facilement. C'est une ode à la vie malgré la tristesse.. j'aurais cependant aimé connaître sa vie après. Je suis restée un peu sur ma faim sur ca. Comme si la fin avec son père clôturait cette vie.. bref j'ai adoré

Répondre



mademoisellelit2021-04-30 09:31:26Répondre

Peut-être y aura-t-il un second tome sur la vie de Betty adulte ? Mais j'en doute... L'objectif de ce livre, c'était raconter son enfance, ses racines et ce qui l'amène à voler de ses propres ailes je crois ;)

Répondre



Sylvie2021-04-29 18:28:18Répondre

...Alors beaucoup moins enthousiaste que toi (pour une fois !) . J’ai été touchée par cette petite fille ,par la relation particulière qu’elle a avec son père . C’est un beau conte ,mais je l’ai trouvé trop long ...
C’est une traduction, je pense que le livre perd beaucoup par rapport à la version originale...mais je ne lis pas en anglais !

Répondre



mademoisellelit2021-04-29 18:58:49Répondre

Je lui ai trouvé quelques longueurs sur les 200 premières pages, puis c'est passé. Je comprends ton ressenti et tu n'es pas la première à m'en parler ;)

Répondre



Despagesetdeslettres2021-04-29 18:00:09Répondre

Il faut absolument que je le lise après cet avis enflammé !

Répondre



mademoisellelit2021-04-29 18:57:47Répondre

Exactement !!! :D

Répondre




Ajouter un commentaire