Bonjour tristesse – Françoise Sagan

Sagan Françoise - Éditions : Julliard
8Commentaires

 

Quatrième de couverture :

La villa est magnifique, l’été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l’amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s’amusent, ils n’ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d’une femme de cœur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.

C’était l’été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d’un « charmant petit monstre » qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l’image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.

Mon avis :

Cela faisait très longtemps que je voulais lire ce « monument » de la littérature française. Un des plus grands classiques et le plus grand chef d’œuvre de Françoise Sagan selon beaucoup de lecteurs. Bonjour tristesse est le premier roman de l’écrivaine, publié en 1954. Elle-même est considérée comme une des plus grands auteurs du 20ème siècle.

J’ai réalisé quelques recherches en amont de ma lecture et également en préparant cette chronique et j’ai appris qu’il y avait une « petite musique » dans les livres de Françoise Sagan. C’est ce qui visiblement en a fait son succès mais je dois dire que je n’ai malheureusement pas réussi à « entendre » cette petite musique à la lecture du roman.

J’ai passé un bon moment durant ces quelques pages et me suis attachée aux personnages. L’auteure nous décrit plusieurs triangles amoureux : le premier entre Raymond, Elsa, son ex compagne et Anne, sa future épouse et le deuxième entre Cécile (la fille de Raymond), Cyril, son petit ami et Elsa. La narratrice tout au long du livre est Cécile, jeune adolescente de dix-sept ans, perdue entre ses désirs de jeune femme et les aventures de son père.

J’ai donc aimé ma lecture comme je l’indiquais mais je dois avouer que je m’attendais à beaucoup plus. L’écriture est simple, fluide mais sans réel style de mon point de vue. Le seul événement majeur du roman à la toute fin du livre n’a pas réussi à me bouleverser ou à m’émouvoir, comme cela aurait pu être le cas avec d’autres auteurs. Le manque de sensibilité et de maturité de Cécile y est pour quelque chose je pense.

Je suis donc « restée sur ma fin » et je me demande un peu pourquoi Bonjour tristesse a eu et a encore aujourd’hui un tel succès. Le roman m’a plu mais je sais que je l’aurais rapidement oublié.

 

Pour acheter le livre, cliquez sur la photo.

Commentaires (6)
Claire2017-06-09 16:27:34Répondre

Bonjour !

Je vous conseille plutôt "Un certain sourire" ou "Un peu de soleil dans l'eau froide". Il me semble qu'ils sont plus représentatifs du talent de Sagan. Bonne journée !

Répondre



mademoisellelit2017-06-10 11:14:31Répondre

Super! Merci pour ces conseils :)

Répondre



Brunna Siqueira2021-08-01 08:11:30Répondre

Excellent post. I certainly love site. 653195344

https://www.e-inscricao.com/Metodo-Deslancha-Upgrade-Descomplica/metodo-deslancha-upgrade

Répondre



Lectures Gourmandes2017-06-09 16:04:54Répondre

Dommage pour la petite musique ! Je n'ai toujours pas lu cette autrice, il le faudrait je pense...

Répondre



Sixte2017-06-01 11:08:06Répondre

Il y a des fois comme ça, où l'on se retrouve un peu décontenancé parce qu'on attendait beaucoup d'un grand livre ou d'un film... Tu vois, moi j'ai jamais accroché à Raisons et sentiments. Pourtant, j'adore la littérature anglaise classique...

Répondre



___Valmont___2017-05-31 09:31:44Répondre

Chère Mademoiselle,

Lecteur depuis quelques temps de votre blog, je ne puis m’empêcher de réagir au commentaire que vous venez de faire suite à la lecture de "Bonjour Tristesse".

N'oubliez pas que ce livre est paru en 1954 à l'époque où les mœurs n'étaient pas aussi libérés qu'aujourd'hui. Il convient donc avant de vous lancer dans sa lecture d'avoir en tête cet élément. Autre élément en prendre en considération avant la lecture, son auteurE. En effet, Françoise Sagan n'a que 19 ans au moment de sa parution. Et même si "Deuxième sexe" est paru il y a 5 ans déjà, celui-ci n'a pas encore suffisamment infusé dans la société pour constater qu'une auteure publiée de 19 ans est quelque chose de classique.

Quant à votre conclusion sur le manque de sensibilité et de maturité de Cécile, comment pouvez-vous penser cela d'une adolescente qui découvre ce qu'est l'amour physique? et qui découvre en même temps que l'amour (à travers l'histoire de son père) n'est pas éternel. Ce livre est une exposition à ses lecteurs des affres de l'adolescence là où la sensibilité de ces jeunes gens est poussée à son paroxysme. C'est bien de cette sensibilité exagérée que naît les scenarii un peu fous que met en oeuvre Cécile.

Bien à vous,

___Valmont___

Répondre



ClaireNinn2017-05-31 09:30:19Répondre

Merci pour cette critique! J'ai lu ce livre il y a assez longtemps et je l'ai trouvé : chiant!
Comme toi je n'ai pas entendu la petite musique..
Je ne comprends pas pourquoi cette histoire a eu un tel retentissement à l'époque, pour moi c'est une histoire des plus banale!! Après c'est sûrement que nous on la lit avec l'éclairage de maintenant, avec ce qu'est la société dans laquelle on vit etc .. et donc en décalage avec la société dans laquelle a été écrit le livre.. je sais pas.. j'ai l'impression d'être passée à côté de ce livre!!

Répondre



Clarine2017-05-30 21:36:37Répondre

Des fois des livres avec beaucoup de succès ne marchent pas sur nous, ça a été le cas pour moi avec Gounelle. J'avoue que j'étais tres curieuse de lire ta chronique, le livre et son succès me donnaient une furieuse envie de le lire. Je le lirai probablement un jour mais je n'en ferai pas une priorité ^^'

Répondre




Ajouter un commentaire