Ces livres que tout le monde a adorés… sauf moi !

8 août 2021
36Commentaires

*

*

Inspirée par une excellente idée de Claire Jéhanno, j’ai décidé de vous parler de ces romans dont le succès n’est plus à prouver aujourd’hui, mais qui sur moi, ont eu l’effet d’un flop…

*

*

 

 

 

 

Grand nom de la littérature classique, œuvre contemporaine adaptée au cinéma ou best-seller mondial repris sur Netflix, voici 10 romans qui ne m’ont pas accrochée, malgré leur succès.

 

 

Plonger de Christophe Ono-dit-Biot

Résumé : Un homme enquête sur la femme qu’il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Quand le roman s’ouvre, on l’appelle pour lui dire qu’on l’a retrouvée morte, sur une plage, près des vagues, vraisemblablement noyée, dans un pays lointain au paysage minéral qui pourrait être l’Arabie. Elle était artiste, elle s’appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe. Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour – leur rencontre, les débuts puis l’ascension de Paz dans le monde de l’art, la naissance de l’enfant – et essaie d’élucider les raisons qui ont précipité sa fin.

Année de parution : 2013

Ce que je n’ai pas aimé : des longueurs et digressions m’ont fait perdre le fil de ma lecture à plusieurs reprises.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

Résumé : Ce premier roman raconte l’amour inconditionnel liant une mère à ses filles, malgré ses fêlures et sa défaillance. Mais l’écriture poétique et sulfureuse de Violaine Huisman porte aussi la voix déchirante d’une femme, une femme avant tout, qui n’a jamais cessé d’affirmer son droit à une vie rêvée, à la liberté.

Année de parution : 2018

Ce que je n’ai pas aimé : un texte qui n’a su m’accrocher, par ses longueurs et sa poésie.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

Loin d’Alexis Michalik

Résumé : Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : “Je pense à vous, je vous aime.” Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.

Année de parution : 2019

Ce que je n’ai pas aimé : un récit trop rocambolesque et exagéré à mon goût. L’auteur a abusé des rebondissements, s’éloignant peu à peu de la réalité.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

Résumé :Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour.

Année de parution : 2015

Ce que je n’ai pas aimé : impossible de m’attacher à ces personnages et de me sentir touché par le drame raconté par l’auteure. Et je ne m’explique toujours pas pourquoi.

 

Soif d’Amélie Nothomb

Résumé : Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha. Aucun défi littéraire n’arrête l’imagination puissante et fulgurante d’Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.

Année de parution : 2019

Ce que je n’ai pas aimé : beaucoup trop barré et décalé pour moi. Je n’ai pas saisi le message de l’écrivaine derrière ses métaphores religieuses.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

Amours solitaires de Morgane Ortin

Résumé : Elle est partie, il est resté. Que se passe-t-il après l’amour, quand on s’est écrits, désirés, et aimés passionnément ? Et si elle venait à rentrer, pourraient-ils à nouveau s’aimer ?Ils ont été des milliers à partager anonymement sur le compte Instagram Amours solitaires leurs conversations les plus intimes. Des mots doux, des mots crus, exaltés, érotiques, simples, drôles, sensuels, habiles, piquants. Morgane Ortin les a réunis pour composer une grande et belle histoire d’amour.

Année de parution : 2018

Ce que je n’ai pas aimé : si j’ai adoré le concept, j’ai trouvé le fond beaucoup trop mielleux et mièvre.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

Résumé : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Année de parution : 2019

Ce que je n’ai pas aimé : beaucoup de clichés et de facilités pour ce roman feel good.

Ma chronique de l’époque est à lire par ici.

 

La servante écarlate de Margaret Atwood

Résumé : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, “servante écarlate” parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Année de parution : 1985

Ce que je n’ai pas aimé : mauvaise traduction ? Trop d’attente ? Récit décousu ? Lecture au mauvais moment ? Sûrement un mélange de tous ces éléments qui ont fait que je n’ai pas accroché à ce succès planétaire.

 

L’écume des jours de Boris Vian

Résumé : Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d’amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C’est un conte de l’époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, féerique et déchirant. Dans cette œuvre d’une modernité insolente, livre culte depuis plus de cinquante ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, la mort prend la forme d’un nénuphar, le cauchemar va jusqu’au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l’amour absolu et la musique des Noirs américains…

Année de parution : 1947

Ce que je n’ai pas aimé : trop surréaliste pour moi… mais ça ne m’a pas empêchée de voir l’adaptation cinématographique et de l’apprécier.

 

Paris est une fête d’Ernest Hemingway

Résumé :“Miss Stein et moi étions encore bons amis lorsqu’elle fit sa remarque sur la génération perdue. Elle avait eu des ennuis avec l’allumage de la vieille Ford T qu’elle conduisait, et le jeune homme qui travaillait au garage et s’occupait de sa voiture – un conscrit de 1918 – n’avait pas pu faire le nécessaire, ou n’avait pas voulu réparer en priorité la Ford de Miss Stein. De toute façon, il n’avait pas été sérieux et le patron l’avait sévèrement réprimandé après que Miss Stein eut manifesté son mécontentement. Le patron avait dit à son employé :« Vous êtes tous une génération perdue. » « C’est ce que vous êtes. C’est ce que vous êtes tous, dit Miss Stein. Vous autres, jeunes gens qui avez fait la guerre, vous êtes tous une génération perdue.”

Année de parution : 1964

Ce que je n’ai pas aimé : un manque cruel d’actions et de rebondissements pour ce grand classique de la littérature.

 

Et vous, quel titre de la littérature classique ou contemporaine n’avez-vous pas aimé ?

 

Commentaires (15)
cecilia_cherieblossom2021-09-07 18:38:25Répondre

Je n'en ai lu aucun ! Par contre j'ai lu Gatsby cette année (avec Estelle) et on n'a pas du tout accroché alors que visiblement tout le monde adore ...

Répondre



mademoisellelit2021-09-08 09:56:24Répondre

Ça ne me donne pas envie du coup... :D

Répondre



meslivresdepoche2021-08-27 11:02:13Répondre

coucou, j'ai la servante écarlate dans ma pal et j'ai du mal à le sortir, j'ai peur de ne pas aimer mais je m'en ferai quand même un avis, personnellement j'ai eu du mal avec orgueils et préjugés mais je compte le relire, sinon je n'ai pas aimé des palmiers dans la neige, l'amazone verte, origami blues, avant d'aller dormir.. pas mal de déceptions également mais ça arrive ! mais à chacun ses goûts donc ça arrive :)

Répondre



mademoisellelit2021-08-30 08:55:43Répondre

C'est ça qui est intéressant avec la littérature ;)

Répondre



Lucile2021-08-22 21:14:40Répondre

Je te rejoins pour " Paris est une fête", je me suis beaucoup ennuyée durant ma lecture.

Par ailleurs, les Virginie Grimaldi et surtout les Agnès Martin Lugand me font lever les yeux au ciel...

Répondre



mademoisellelit2021-08-23 08:53:33Répondre

Je me sens moins seule ;)

Répondre



Valérie2021-08-10 09:20:42Répondre

Zut j’ai « réparer les vivants » dans ma PAL. Je n’ai pas aimé son dernier « Canoës », cette histoire de voix ne m’a pas convaincue.
Par contre « La servante écarlate » j’ai beaucoup apprécié. J’ai des amies qui n’ont pas accroché non plus. Ma plus grosse déception ces derniers mois a été pour « Vivonne » de Jérôme Leroy, pénible alors que je n’ai lu que des critiques dithyrambiques.
Merci pour ces retours.

Répondre



mademoisellelit2021-08-10 13:36:55Répondre

Je n'ai pas lu le Jérôme Leroy. En revanche, je suis curieuse de connaître ton avis après lecture de Réparer les vivants ;)

Répondre



Virginie2021-08-09 21:32:46Répondre

Moi je n'ai pas du tout accroché la vie devant soi de Romain gary. J'ai essayé 2 fous, a quelques années d'écart mais rien à faire, je ne suis pas allé au bout.
Concernant Virginie Grimaldi, mon préféré c'est le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie, c'est le moins "feel good" Je trouve

Répondre



mademoisellelit2021-08-10 09:05:47Répondre

Ah ça arrive... Je l'ai bien aimé moi mais je n'ai pas eu le coup de cœur.
Je n'ai pas lu celui-ci de Virginie Grimaldi ;)

Répondre



Virginie2021-08-09 17:28:03Répondre

Merci pour cet article! C’est tout aussi intéressant qu’une liste de livres qu’on a adoré! Pour ma part, je n’ai pas du tout aimé « Le premier jour du reste de ma vie ». Le sujet me semblait top mais j’ai trouvé l’histoire plate, pleine de clichés…

Répondre



Virginie2021-08-09 17:32:32Répondre

Grosse erreur de ma part, il s'agit de "TA DEUXIÈME VIE COMMENCE QUAND TU COMPRENDS QUE TU N'EN AS QU'UNE" Je m'excuse auprès de Virginie Grimaldi! :)

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 17:55:44Répondre

Tu n'es pas la première à confondre ces deux titres :D Je n'ai pas du tout accroché à celui-ci non plus.

Répondre



Leslectures2chloe2021-08-09 12:28:19Répondre

Je n'ai pas du tout aimé "Madame Bovary" et je n'entends que des louanges de ce livre. Personnellement je l'ai trouvé très long, beaucoup trop descriptif.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 13:43:56Répondre

Il m'attend dans ma PAL :D

Répondre



Cosyandbook2021-08-09 11:05:46Répondre

Oh j'avais adoré la Servante écarlate ! J'ai hâte de lire les testaments. De mon côté j'ai abandonné L'élégance du hérisson dans lequel je n'arrivais pas du tout à m'immerger.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 13:43:42Répondre

Je l'ai lu mais je n'en garde pas un grand souvenir. En revanche, j'ai beaucoup aimé le film, que j'ai vu plusieurs fois.

Répondre



Gwladys2021-08-09 10:41:23Répondre

En attendant Bojangles.
Je lis surtout des classiques.
Le problème avec les romans récents c'est qu'ils me laissent peu de souvenirs. Mais concernant celui-là je n'ai pas compris l'engouement qu'il a suscité.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 13:43:07Répondre

Je l'ai adoré moi mais je comprends qu'on puisse être déçu ;)

Répondre



Serialectrice.com2021-08-09 10:27:27Répondre

Alors, la servante écarlate, j'ai détesté !!!! Par contre, j'ai bien aimé Hemingway même si je sentais l'auteur trop déprimé.
Récemment, j'ai été très déçue par Changer l'eau des fleurs, le tatoueur d'Auschwitz et Le chuchoteur, trois livres généralement encensés.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 13:42:03Répondre

Je me sens moins seule pour la Servante écarlate ;) J'ai bien aimé Changer l'eau des fleurs mais je n'ai pas eu de coup de cœur, contrairement à tout ce qu'on peut en lire sur les réseaux. En revanche, c'est vrai qu'on voit Le tatoueur partout et ça ne me tente pas trop.

Répondre



Delphine2021-08-09 18:41:06Répondre

Je n'ai pas aimé la seevante écarlate non plus et pourtant je l'ai lu en langue originale. Je l'ai lu après avoir vu la série, et par rapport à la série (qui est géniale) j'ai trouvé que ce n'était pas ça du tout. Ça manque d'une ambiance, on n'arrive pas à bien s'imaginer les détails je trouve.

Répondre



mademoisellelit2021-08-10 09:04:35Répondre

Ce n'est donc peut-être pas dû à la traduction alors ;)

Répondre



Ilo2021-08-08 20:38:50Répondre

Je n'ai pas du tout aimé "orgueil et préjugés", j ai même abandonné cette lecture, ce qui ne m'arrive presque jamais. J'ai trouvé ce tellement ennuyeux... les classiques ne sont pas faits pour moi!

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 09:16:54Répondre

Je te rejoins pour les classiques... J'ai souvent l'impression qu'ils ne sont pas faits pour moi non plus. Celui-ci en revanche j'ai adoré ;)

Répondre



Serialectrice.com2021-08-09 10:31:21Répondre

Je n'ai pas aimé non plus cette lecture !

Répondre



Elodie2021-08-08 20:09:59Répondre

Je partage pour l’écume des jours !!! J’ai pour ma part adoré la Servante Écarlate . Tous les autres je ne les ai pas lu …

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 09:16:10Répondre

Ça me donne envie de redonner une chance à la Servante écarlate :)

Répondre



Carole2021-08-08 19:29:31Répondre

Ah c'est marrant, j'ai vraiment bien aimé la servante écarlate, c'est le seul que j'ai lu dans ta liste. Récemment j'ai arrêté "la vie devant soi " de Romain Gary. Je l'ai lu en faisant de grandes coupures, je pense que c'est cela qui m'a découragé !

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 09:15:37Répondre

C'est étonnant. Je trouve que c'est un livre qui se lit presque d'une traite. Simple, mais terriblement humain. Ça arrive malheureusement.

Répondre



Amélie & ses lectures2021-08-08 19:14:17Répondre

Récemment j'ai abandonné Et je danse aussi de AL Bondoux & JC Mourlevat alors que je n'en ai lu que tu bien sur les réseaux.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 09:14:44Répondre

Je l'ai adoré moi ! Ce sont les échanges épistolaires qui t'ont dérangée ?

Répondre



Fexine2021-08-08 09:36:02Répondre

Je partage assez ton avis sur L'écume des jours même si j'ai trouvé cette lecture intéressante sur le plan littéraire. Mais j'ai beaucoup aimé Loin et Réparer les vivants.
Ceux que je n'ai pas apprécié alors que les avis sont très positifs :
- Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly (beaucoup trop de longueurs m'ont fait décrocher de ma lecture)
- le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi (j'ai trouvé les personnages stéréotypés et l'histoire trop gentillette et sans surprise)
- Les déferlantes de Claudie Gallay. Je n'ai jamais réussi à m'attacher aux personnages et à rentrer dans l'histoire.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 09:13:57Répondre

J'ai lu plusieurs Virginie Grimaldi et je te rejoins dans ce que tu dis. Je n'ai pas lu les deux autres titres, et je ne sais plus si j'en ai envie maintenant ;)

Répondre



Serialectrice.com2021-08-09 10:29:55Répondre

Pareil pour Grimaldi. C'était mon premier d'elle et j'aime bien laisser une deuxième chance donc mon prochain sera Les possibles, en espérant ne pas être déçue cette fois.

Répondre



mademoisellelit2021-08-09 13:42:37Répondre

J'ai trouvé qu'il manquait un peu de profondeur... Je ne sais pas si c'est son meilleur ;)

Répondre




Ajouter un commentaire