Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité – Natascha Lusenti

Lusenti Natascha - Éditions : Fleuve
10 / 10
7Commentaires

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

Emilia adore les bulles de savon, la couleur jaune et les poches (pour y glisser un livre). Elle aime écouter le chant de la pluie et observer les voyageurs à leur insu dans le tram. Emilia a deux chats, Lou et Leo, l’une aphone et l’autre borgne, avec lesquels elle tente de cohabiter dans le nouvel appartement où elle vient d’emménager. Emilia est un peu originale, et elle n’a pas le sens de l’orientation, avec les routes comme avec les gens.
Alors pour ne plus se tromper, dans ce nouvel immeuble où elle ne connaît encore personne, elle décide d’écrire chaque jour des billets relatant ses pensées, qu’elle épingle sur le panneau d’affichage de l’entrée. Ses émotions, ses espoirs, ses habitudes, les sujets varient, mais la question vitale reste la même : et vous, quand avez-vous été heureux pour la dernière fois ? Un jour, elle remarque sur l’un de ses messages un autocollant.
Nicola, dix ans, a répondu à son appel. Grâce à cet enfant, et à Gina, une vieille voisine, Emilia va enfin redécouvrir ses propres richesses, et peut-être obtenir la chance de commencer une nouvelle vie.

 

“Ce matin, je me suis réveillée avec l’envie de vous demander : quand avez-vous été heureux pour la dernière fois ? J’aimerais comprendre si vous y arrivez plus facilement que moi. Parfois, je regarde les fenêtres des gens, surtout le soir, et je m’interroge. Sont-ils heureux ? Et si oui, comment font-ils ? Si le bonheur est une sensation qui vous coupe le souffle – comme monter dans le ciel en montgolfière, ce que je n’ai jamais fait -, alors je dirais que beaucoup de temps s’est écoulé depuis la dernière fois où j’ai été heureuse. Mais si c’est une sensation qui ne coupe le souffle qu’un instant – comme gonfler un ballon, ce qui ne m’est pas arrivé non plus depuis un moment -, je dirais que je l’ai éprouvée hier en caressant le ventre de mon chat.”

 

Mon avis :

Je me méfie toujours des titres un peu clichés et des couvertures acidulées. J’ai peur de ne pas y trouver de profondeur une fois la lecture entamée. Un a priori que j’ai voulu bousculé en lisant Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité de Natascha Lusenti. L’éditeur parle d’un livre feel food. Moi, je vous parle d’un livre coup de cœur.

Emilia aime ses deux chats, le jaune, et écrire de courtes histoires qu’elle épingle pour ses voisins dans le hall de son immeuble. Nicola aime les bandes dessinées, avoir les cheveux longs et rêve d’avoir plein de super-pouvoirs. Ces deux êtres sensibles vont se rencontrer, s’apprivoiser, et peut-être s’aimer…

 

 

Des airs d’Amélie Poulain nous trotte dans la tête lorsqu’on lit la quatrième de couverture du roman de Natascha Lusenti. Cette musique, je l’ai eue à l’oreille durant toute ma lecture. La voix d’André Dussolier en fond sonore, j’apprenais à connaître Emilia et Nicola, à la façon Jean-Pierre Jeunet.

Emilia emménage gratuitement chez une amie partie à l’étranger pour quelques mois. N’ayant pour seule compagnie que ses deux chats et ressentant une profonde solitude, elle décide d’interroger ses nouveaux voisins sur un petit papier dans le hall d’entrée : “quand avez-vous été heureux pour la dernière fois ?“. Elle accompagne sa question d’un court texte, dans lequel elle tente d’expliquer ce que représente le bonheur pour elle. La jeune femme va rapidement prendre l’habitude d’écrire ses pensées matinales et les placarder sur le panneau d’affichage. Puis, un jour, elle obtient une réponse…

L’écrivaine italienne nous livre un récit plein de poésie, de finesse et de beauté. Ses mots, pourtant simples, rendent sa langue si jolie. Pas de grands bouleversements ici, le roman est empli de petits moments magiques et inoubliables. Natascha Lusenti offre aux lecteurs une palette de personnages attendrissants, du petit garçon solitaire, à la vieille dame plein de sagesse.

Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité est un bijou littéraire, bien plus profond qu’il n’y paraît. J’ai adoré cette histoire atypique et je me suis rêvée à rencontrer Emilia et Nicola. Je me suis reconnue en chacun d’entre eux. Une pépite à lire et à offrir autour de vous 😉

 

Commentaires (3)
Mag2020-05-01 12:04:34Répondre

Ah merci pour votre critique, pareil j'hésitai à le prendre. Maintenant je sais se que je dois faire lol

Répondre



mademoisellelit2020-05-01 12:41:22Répondre

Qu’avez-vous décidé ? :)

Répondre



Mélissa2020-03-18 17:11:20Répondre

J'étais déjà tombée amoureuse de la couverture en le voyant passer sur ton feed insta, mais avec cette chronique, la note que tu lui attribues, je l'ajoute directement à ma wishlist ! Parce que de base je suis comme toi, son titre me faisait peur, mais merci pour le partage du résumé que je n'avais pas encore eu l'occasion de lire et merci pour ton avis, ça sent la belle lecture, le chouette moment à plein nez

Répondre



mademoisellelit2020-03-18 18:15:58Répondre

Un gros coup de cœur que je n'hésiterai pas à offrir autour de moi. C'est le livre qui fait du bien et qui peut plaire à tout le monde, j'en suis sûre.

Répondre



Mélissa2020-04-04 18:22:04Répondre

Je note je note, et j'espère que je l'aimerai autant que toi et que j'aurais moi aussi envie de le faire découvrir ^^
Actuellement je tanne tout le monde de lire "Tout le bleu du ciel" qui lui aussi mérite clairement d'être connu ( avis à celles qui liront mon commentaire et qui ne connaisse pas encore cette pépite^^) ;)

Répondre



Elsa Crouzet2020-03-10 11:29:58Répondre

Votre résumé m'a donné très envie lire ce livre.
Merci. Un 10 sur 10 en plus.

Répondre



mademoisellelit2020-03-10 14:22:39Répondre

Hâte de lire ce que vous en avez pensé si vous vous lancez ;)

Répondre




Ajouter un commentaire