La beauté du ciel – Sarah Biasini

Biasini Sarah - Éditions : Stock
9 / 10
22Commentaires

Quatrième de couverture :

Une femme écrit à sa fille qui vient de naître. Elle lui parle de ses joies, ses peines, ses angoisses, et surtout d’une absence, celle de sa propre mère, Romy Schneider. Car cette mère n’est pas n’importe quelle femme. Il s’agit d’une grande star de cinéma, inoubliable pour tous ceux qui croisent le chemin de sa fille. Dans un récit fulgurant, hanté par le manque, Sarah Biasini se livre et explore son rapport à sa mère, à la mort, à l’amour. Un texte poétique, rythmé comme le ressac, où reviennent sans cesse ces questions : comment grandir quand on a perdu sa mère à quatre ans ? Comment vivre lorsqu’on est habitée par la mort et qu’elle a emporté tant de proches ? Comment faire le deuil d’une mère que le monde entier idolâtre ? Comment devenir à son tour mère ?
La réponse, l’auteure la porte en elle-même, dans son héritage familial, dans l’amour qu’elle voue à ses proches, à ses amis, à ces figures féminines qui l’ont élevée comment autant d’autres mères. Le livre de la vie, envers et contre tout.

 

“Certains jours, il y a des endroits où je ne peux aller, des zones à ne pas franchir. Je peux vivre normalement et même extrêmement gaiement, dans une totale légèreté. Je peux aussi être très froide quand je pense à eux. Sans affect. Sans ressenti. Sans émotions. Ou alors je pleure carrément. Il n’y a aucun entre-deux, aucune tiédeur. Eux sont les morts-vivants parmi nous. Nous sommes les vivants-morts avec eux. Ce n’est pas grave, c’est comme ça.”

 

Mon avis :

Il y a des coups de cœur qu’on n’explique pas. C’est ainsi, ça a toujours été, inutile d’y trouver une quelconque raison. Comme mon admiration depuis l’enfance pour Romy Schneider. Jusqu’à l’an dernier, je ne l’avais jamais vue dans un film, j’ai très peu vu d’archives à son sujet, et il ne s’agit pas non plus d’une passion familiale. Et pourtant, cette adoration m’amènerait presque à nommer ma fille Romy un jour.

Alors, évidemment, quand les éditions Stock me proposent la lecture du premier livre de Sarah Biasini, La beauté du ciel, je ne peux qu’accepter !

Dans un récit autobiographique, la fille de Romy Schneider revient sur sa maternité récente, les quelques mois qui ont précédé l’arrivée de sa fille, et sa relation avec sa mère disparue.

 

 

A quelques semaines d’accueillir son bébé, Sarah Biasini prend la plume pour lui écrire. Tel un journal intime, l’actrice noircit le papier de ses souvenirs d’enfance et de ses quelques mois de vie de femme enceinte. Elle se rappelle les jours sombres, comme ceux plus joyeux. Sarah, l’orpheline, se confie.

Ce texte, c’est une façon pour elle de rejeter ses peurs et ses angoisses, à l’aube de la maternité. L’auteure craint de disparaître, d’abandonner sa petite fille Anna, à ses dépens. Après la naissance, l’inquiétude de voir sa fille mourir vient s’ajouter à ses premières frayeurs. Comment peut-il en être autrement, lorsque la mort a déjà frappé plusieurs fois ? Comment penser que rien n’arrivera, quand on sait que son frère et sa mère ont perdu la vie en quelques mois d’intervalle ?

Avec tendresse et pudeur, Sarah Biasini déploie le récit magnifique d’une jeune femme fragile, mais bien vivante. Celui de la fille d’une icône au destin tragique, dont la presse et les médias ont tout dit, et à l’intimité souvent bafouée. Derrière l’absence, il y eut les rencontres : Michel Piccoli, Claude Sautet, Alain Delon. Si ces échanges n’ont pu lui rendre sa mère, ils ont été essentiels dans l’adolescence de l’écrivaine. Elle en témoigne d’une façon très émouvante à la fin de son livre.

La beauté du ciel est à l’image de Romy Schneider : élégant, gracieux, beau et sans prétention. Je lui souhaite un tout aussi joli succès.

Commentaires (11)
Bony Janique2021-05-10 10:59:03Répondre

Très beau livre que je suis en train de lire.

Je n'étais pas au courant que la tombe de Romy et de David avait été profanée.
Certainement des petits minables, jaloux de la notoriété et de la beauté de l'actrice et de son fils...

En tout cas le livre est poignant, touchant.

Bravo Sarah !

Répondre



mademoisellelit2021-05-10 14:43:42Répondre

Merci pour votre retour de lecture :) Vous confirmez mon ressenti.

Répondre



Etzelh2021-05-02 21:10:14Répondre

Excellent roman qui nous touche surtout pour ceux qui ont perdu un être cher. Lecture simple émouvante. A lire .....

Répondre



mademoisellelit2021-05-03 10:08:02Répondre

Je confirme ! Un livre sincère, plein de pudeur et d'amour.

Répondre



Sylvie2021-02-22 19:25:45Répondre

Sûrement un livre très sensible , aborder la maternité quand on n’a plus ses parents est une épreuve supplémentaire. Magnifique Romy ...

Répondre



mademoisellelit2021-02-22 21:38:51Répondre

Un sujet très sensible oui ;)

Répondre



Melanie2021-02-14 12:30:49Répondre

Merci beaucoup pour votre coup de cœur. Le titre ne me parlait pas forcément mais votre avis me donne envie de le lire ♥️

Répondre



mademoisellelit2021-02-15 09:06:02Répondre

Avec plaisir :) Vous me direz si vous avez aimé.

Répondre



Véronique2021-02-09 09:04:16Répondre

Je l'ai vu en interview sur une chaîne d'infos.
Votre chronique me donne l'envie d'aller plus avant, merci.

Répondre



mademoisellelit2021-02-09 09:34:33Répondre

Moi je l'avais vu au journal de 20H sur France 2, ça m'avait déjà donné envie de le lire ;) Vous me direz ce que vous en avez pensé.

Répondre



Caroline2021-02-08 14:19:20Répondre

Merci beaucoup pour cette chronique. Je vais ajouter « la beauté du ciel » à ma liste d’envies.

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 15:44:20Répondre

Merci pour ta confiance :) Tu me diras ce que tu en as pensé si tu le lis.

Répondre



Patounette2021-02-07 19:45:00Répondre

Merci ! Belle chronique pour une jolie proposition de future lecture !

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 09:17:51Répondre

Contente de lire que ça plaît et que ça donne envie de découvrir ce petit bijou :)

Répondre



Foulon Isabelle2021-02-07 16:20:49Répondre

Magnifique chronique

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 09:16:30Répondre

Merci beaucoup Isabelle !

Répondre



Carole2021-02-07 11:05:19Répondre

Quelle magnifique chronique, qui touche en plein cœur. On imagine déjà à quel point il a du être dur pour elle de se construire après tant de drames, surtout quand ils sont connus de tous. Assurément un livre que je veux dans ma PAL. Merci Maïté pour ta si belle chronique

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 09:12:45Répondre

Oh merci Carole ! Je suis ravie d'avoir pu retranscrire l'émotion ressentie à la lecture de ce livre.

Répondre



Stéphanie2021-02-07 10:54:13Répondre

Magnifique chronique maïte. Romy a berce mon enfance et ma famille.. je sens de tristesse et du renouveau..

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 09:12:01Répondre

Merci beaucoup :) J'espère que le livre te touchera comme il a su me toucher.

Répondre



Audrey2021-02-06 20:42:15Répondre

Merci Maïté, tu m'as donné envie de le lire.
Certains livres peuvent aborder des sujets poignants, mais la délicatesse d'écriture peut nous faire passer des messages et des émotions tout en douceur...

Répondre



mademoisellelit2021-02-08 15:45:50Répondre

J'en suis ravie :) C'est en effet fin, tout en pudeur et en délicatesse.

Répondre




Ajouter un commentaire