Panorama, Lilia Hassaine : Mon avis

Hassaine Lilia - Éditions : Gallimard
5Commentaires

Quatrième de couverture :

C’était il y a tout juste un an. Une famille a disparu, là où personne ne disparaissait jamais. On m’a chargée de l’enquête, et ce que j’ai découvert au fil des semaines a ébranlé toutes mes certitudes. Il ne s’agissait pas d’un simple fait-divers, mais d’un drame attendu, d’un mal qui irradiait tout un quartier, toute une ville, tout un pays, l’expression soudaine d’une violence qu’on croyait endormie.”
Hélène, ex-commissaire de police, reprend du service pour retrouver un couple et leur petit garçon, Milo. Elle rencontre les dernières personnes à avoir été en contact avec eux. Depuis que la France a basculé dans l’ère de la Transparence, ces hommes et ces femmes vivent dans un monde harmonieux, libéré du mal, où chacun évolue sous le regard protecteur de ses voisins. Mais au cours de son enquête, Hélène va dévoiler une vérité aussi surprenante que terrifiante. À travers cette contre-utopie, c’est le monde d’aujourd’hui que l’auteur interroge. Ce roman haletant montre des êtres en proie à leurs pulsions et à leurs fêlures derrière leur apparente perfection.

 

Vie de transparence.

Après l’abandon de L’oeil du paon* en décembre, je me lançais dans le dernier ouvrage de Lilia Hassaine, encouragée par une lecture commune avec deux amies. Depuis sa parution à la rentrée littéraire, Panorama a fait grand bruit dans les médias et les réseaux sociaux. J’avais, de fait, beaucoup d’attentes à son sujet… Publié aux éditions Gallimard, il s’agit du troisième roman de l’écrivaine.

Que s’est-il passé chez les Royer-Dumas ? Comment cette famille de trois personnes a pu disparaître en une nuit ? A Paxton où ils résident, le quartier dispose de son propre service de sécurité et les maisons sont faites de vitres transparentes, laissant entrer la lumière comme le regard des voisins. Pensés par un architecte novateur, ces logements ont été conçus pour lutter contre les violences en tout genre et assurer la sérénité de ses habitants.

Hélène, ex-commissaire devenue agent de sécurité, est chargée d’enquête sur la disparition du couple et de leur garçon.

 

 

“L’amour est relégué au rang de bouillie sentimentale sans conséquence, sans complexité. La passion est dangereuse, elle a servi de prétexte à tant de criminels, de maris enragés et d’amants contrariés. La domestication des sentiments permettrait d’apaiser les relations, de les rendre confortables.”

 

Dès les premières lignes, l’enquête se dessine avec les victimes d’un côté, les suspects de l’autre et la détective. Construit comme un polar, le livre laisse penser que nous entrons dans un vrai roman policier à suspense. Les chapitres courts s’enchaînent, le rythme se veut rapide, la tension est palpable. Mais l’intrigue de Lilia Hassaine use de quelques facilités. Les ficelles se dénouent et les coupables apparaissent, sans complication ni recherche appuyée.

L’autrice a-t-elle écrit un thriller ? Après réflexion avec mes comparses, Mélanie, spécialiste du genre, m’interpelle : Panorama n’est pas un roman policier. En imaginant ce monde de transparence, la journaliste interroge sur les dérives de notre société. A l’ère de l’info en continu, Lilia Hassaine offre une satire sociale, alertant sur les dangers des réseaux sociaux ou le poids des fake news.

Partant de ce point de vue, le propos est pertinent. S’il s’agit d’un roman d’anticipation, tous les faits décrits à Paxton sont réalistes, bien pensés et sans clichés. Malheureusement, le récit reste en surface. Avec ce postulat de départ, j’espérais une réflexion plus poussée et des personnages mieux travaillés. J’ai été happée par la vivacité de la plume de l’écrivaine, mais peu marquée par le fond de l’histoire. C’est dommage.

*L’oeil du paon est le premier roman de Lilia Hassaine. Il est paru chez Gallimard en octobre 2019.

A lire aussi : j’ai découvert Lilia Hassaine avec son second roman Soleil amer, dont je garde un souvenir marquant. Je vous en parlais par ici.

 

_____________

Avez-vous lu Panorama ?

_____________

Commentaires (2)
Stéphanie2024-02-17 11:24:27Répondre

Je suis contente d'avoir ton retour sur ce livre qui est celui qui m a le plus parlé de la rentrée..
En effet le côté policier du livre n'est utilisé à mon sens que pour parle de ce qu il y a derrière.. une satire sur la société.. je l'ai trouvé percutant sûrement à cause de cette satire qui me parle..

Répondre




mademoisellelit2024-02-19 09:48:38Répondre

Une fois n'est pas coutume, c'est toi qui m'as influencée Stéphanie ! Ta présentation m'avait vraiment donnée envie. J'ai été moins "percutée" que toi mais ça reste un roman intéressant.

Répondre




Stéphanie2024-02-19 10:48:52Répondre

Répondre




Laetitia2024-02-17 10:18:25Répondre

De mon côté je l ai trouvé bien pensé comme roman d anticipation. Dans cette société où tout évolue trop vite, où l on veut nous protéger de tout, Lilia Hassaine nous prouve que rien n est infaillible. Mais effectivement quelques pages supplémentaires auraient été appréciées.

Répondre




mademoisellelit2024-02-19 09:47:07Répondre

Oui, je n'ai pas insisté là-dessus dans ma chronique mais le postulat de départ est très intéressant et bien fait. On y croit et on accroche à l'intrigue. Malheureusement, cela ne m'a pas suffi.

Répondre





Ajouter un commentaire