Petit pays – Gaël Faye

Faye Gaël - Éditions : Grasset
10 / 10
12Commentaires

Note : 10/10

 

Quatrième de couverture :

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana,dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.

 

 

Il m’obsède, ce retour. Pas un jour sans que le pays ne se rappelle à moi. Un bruit furtif, une odeur diffuse, une lumière d’après-midi, un geste, un silence parfois, suffisent à réveiller le souvenir de l’enfance. “Tu n’y trouveras rien à part des fantômes et un tas de ruines”, ne cesse de me répéter Ana, qui ne veut plus jamais entendre parler de ce “pays maudit”. Je l’écoute. Je la crois. Elle a toujours été plus lucide que moi. Alors je chasse cette idée de ma tête. Je décide une bonne fois pour toutes que je n’y retournerai plus. Ma vie est ici. En France.

 

Mon avis :

Prix Goncourt des lycéens, prix du Premier roman, prix du Roman Fnac, Petit pays de Gaël Faye a obtenu au total dix prix littéraires et a été vendu à plus d’un million d’exemplaires. Son adaptation au cinéma devait paraître en salle en mars dernier mais le confinement en a décidé autrement. Le film sortira finalement fin août, si la situation sanitaire le permet. A cette occasion, la maison Grasset a réédité le livre et j’ai eu le plaisir de le recevoir.

Né d’un père français et d’une mère rwandaise, Gabriel vit au Burundi, et coule des jours heureux avec ses amis du quartier. Alors que le climat familial se dégrade, le danger rôde dans les rues d’Afrique. Les tensions s’intensifient au Rwanda et le “petit pays” de Gabriel craint à son tour une révolte…

 

 

Derrière l’histoire de Gabriel, se cache l’enfance de Gaël Faye. Une vie bouleversée à l’adolescence, dont les souvenirs douloureux refont souvent surface à l’âge adulte. Le chanteur témoigne, sous couvert d’une fiction, mais dont la vérité transpire en chaque ligne. Si le début du récit se veut souriant et joyeux, à l’image du jeune garçon, le texte monte en puissance et prend toute sa force dans la brutalité des faits.

Au travers d’une œuvre poétique, c’est la blessure de ces hommes que l’auteur met en lumière. Les guerres de religions, de couleurs de peau, de peuples, l’Afrique a souffert et elle souffre encore aujourd’hui avec ses rescapés.

Gabriel, lui si touchant et plein de maturité, garde l’espoir et l’humour en toute circonstance. L’écrivain dresse aussi un portrait lumineux de ses premières années au Burundi.

Un monument majeur et capital de la littérature contemporaine est né avec Petit pays. Magistral, éblouissant et grandiose. Inoubliable bien sûr.

Commentaires (6)
Chrystelle Izacard2020-09-04 20:34:29Répondre

J'ai un peu de retard dans la lecture de vos chroniques... j'ai lu Petit Pays il y a déjà un moment, j'ai adoré, lu très vite, hâte de voir le film.

Répondre



mademoisellelit2020-09-05 09:27:29Répondre

J’ai prévu de le voir demain soir le film moi ;)

Répondre



Didine2020-06-09 09:39:25Répondre

Bonjour Maïté,
Je rejoins les autres commentaires, j'avais lu ce livre dès sa sortie. Il est très marquant en effet, on ne l'oublie pas. Cela nous permet d'en apprendre encore un peu plus sur le conflit Rwandais et son incidence sur les pays voisins tels que le Burundi. J'ai lu d'autres romans sur le conflit rwandais dont "J'ai serré la main du diable" de Roméo Dallaire. Je te le recommande également. Merci encore pour ton blog que je suis assidûment.

Répondre



mademoisellelit2020-06-09 09:57:46Répondre

Merci. Je note ce titre, ça m'intéresse de poursuivre mes lectures sur ce sujet.

Répondre



Savina2020-06-07 13:01:40Répondre

J’ai adoré ce livre, vraiment. Très bon livre, il se lit facilement.

Répondre



mademoisellelit2020-06-07 19:20:07Répondre

Un livre très marquant, qui ne s’oublie pas!

Répondre



Yvaine2020-06-07 09:50:48Répondre

J'ai également adoré ce livre, je l'ai trouvé sublime et nécessaire pour en apprendre plus sur des endroits qu'on ne connaît pas forcément ! Tu as tout à fait raison quand tu dis que l'auteur est magistral.

Répondre



mademoisellelit2020-06-07 19:21:27Répondre

Oui, une mise en lumière nécessaire.

Répondre



a.mamou9962020-06-06 20:53:47Répondre

ces temps si je pense à mon pays, "j'aimais bien ce pays la, mais je n y retournerai plus jamais" peut etre que ce live m a affectée, peut il y a une ressemblance.
et j ai tres hate de voir l'adaptation au cinema. Encore merci beaucoup

Répondre



mademoisellelit2020-06-06 21:39:36Répondre

Hâte aussi de voir le film!

Répondre



Le Mot sur le Gâteau2020-06-06 14:58:22Répondre

Entièrement en phase avec ton ressenti et la brillance de ce roman, la fulgurance de l’auteur et au-delà, le génie poétique de cet artiste si complet, tant dans la littérature que dans la musique. Hâte de découvrir l’adaptation de ce roman au cinéma, a priori en juillet prochain ✨

Répondre



mademoisellelit2020-06-06 15:07:44Répondre

Oh merci ! Il sort le 26 août Je pense découvrir la musique de Gaël Faye maintenant.

Répondre




Ajouter un commentaire