Le poids des secrets, Aki Shimazaki : Mon avis

Shimazaki Aki - Éditions : Actes Sud
14Commentaires

Quatrième de couverture :

À la mort de sa mère, survivante de la bombe atomique de Nagasaki, Namiko se voit remettre deux enveloppes. La première est adressée à un oncle maternel dont elle ignorait l’existence et qu’elle est chargée de retrouver. La seconde contient une lettre en forme de confession à sa fille, sans laquelle elle n’aurait pu partir en paix. Elle y raconte son quotidien pendant la guerre, son premier amour, et révèle le secret qui l’a poussée à commettre l’indicible.

 

 

 

Saga familiale atypique.

Au détour d’un moment avec Delphine, une abonnée fidèle, dans le jardin d’un musée parisien, Le poids des secrets s’invite à table. Lorsque je lui dis tout mon amour pour les livres d’Ito Ogawa, Delphine me recommande immédiatement l’écriture d’Aki Shimazaki. L’autrice est québécoise, me dit-elle, mais d’origine japonaise. Et c’est sur le Japon qu’elle écrit. Mon acolyte est surprise de m’apprendre l’existence de cette saga en 5 volumes. Le lendemain, me voici dans ma librairie de quartier en quête du premier volet !

C’est par le biais d’une lettre laissée à sa fille après sa mort que Yukiko révèle le lourd secret porté en elle depuis des années. Par ce courrier, la disparue la missionne de retrouver un vieil oncle dont elle n’avait connaissance. Dans ces lignes, Yukiko retrace son enfance, dans le contexte historique de l’époque.

De ce point de départ, Aki Shimazaki déroule un fil – une pelote devrais-je dire – guidé par la voix de cinq narrateurs différents. La même histoire nous est contée à cinq reprises, avec des nuances et des points de vue divers. Un choix qui peut sembler déroutant au début, mais qui prend tout son sens au fil des livres. Tsubaki, Hamaguri, Tsubame, Wasurenagusa, et Hotaru composent cette pentalogie.

 

 

 

“Tsubame.
Rien n’est plus précieux que la liberté. N’oublie jamais ça, Yonhi. […]
Je regarde le nid des hirondelles contre le mur de la maison. Il est tout séché maintenant. Leur saison sera bientôt finie.
Mon regard se fixe sur le nid. Tsubame…”

 

Happée par le talent de l’écrivaine, les autres tomes ont rapidement rejoint ma bibliothèque. Si j’ai trouvé Tsubaki très prenant et beau, j’étais frustrée de n’y trouver qu’une centaine de pages. Attachée à l’héroïne et captivée par ses révélations, je reprochais à Aki Shimazaki un manque de détails sur l’aspect historique et un récit trop rapide. Mon envie fut finalement rassasiée avec la lecture des volets suivants.

D’une plume légère et poétique, l’autrice déploie une saga familiale originale, loin des romans page turners adeptes des cliffhangers. Parsemé de nombreux dialogues, le texte est posé, concis. Avec Aki Shimazaki, chaque mot a son importance.

A travers le conte de Yukiko et de ses descendants, c’est l’histoire d’un peuple, de son caractère et de ses traditions qui nous est expliquée.

Le poids des secrets fut une de mes plus belles surprises littéraires de l’année. Je regrette de ne m’être lancée dans la découverte des cinq ouvrages à la suite. Ce serait mon conseil si vous vous procurez le coffret proposé par l’éditeur. Quatre cycles sont disponibles dans la traduction française. Il me tarde de lire le second, Au coeur de Yamato.

 

__________e

Connaissiez-vous cette saga ?

__________

Commentaires (7)
Stéphanie Busin-Morange2023-01-18 00:00:26Répondre

Bonjour Maïté, j'ai lu toutes les pentalogies d'Aki Schimazaki, la dernière est au tome 3, j'attends avec impatience la suite. J'adore cette autrice. Je vous en avais parlé plusieurs fois en commentaires ici et sur Facebook, je suis ravie que quelqu'un est su mieux vous en parler et que vous vous soyez lancée!
Je vous recommande vivement de lire les 2 autres coffrets et de commencer la dernière pentalogie avec Suzuran qui est magnifique, suivi de Semi puis No-No-Yuri. Au plaisir de lire d'autres critiques de votre part sur l'autrice. Bonnes lectures!

Répondre



mademoisellelit2023-01-25 10:44:13Répondre

Je compte bien les découvrir prochainement. :)

Répondre



Sylvie2023-01-09 22:14:23Répondre

Sous tes conseils sur instagram, j'ai dévoré les cinq à la suite fin novembre et quelle émotion de suivre l'histoire au travers de ces 5 personnages. Merci

Répondre



mademoisellelit2023-01-11 15:13:56Répondre

Ravie que ça t'ait autant plu que moi !

Répondre



Laurence2023-01-03 20:40:07Répondre

Cette pentalogie faisait partie de mes coups de cœur en 2021. En 2022, j'ai lu les 2 autres disponibles en poché et j'ai préféré "A l'ombre du chardon"

Répondre



mademoisellelit2023-01-06 16:26:42Répondre

J'ai hâte de les découvrir à mon tour !

Répondre



Sylvie2023-01-03 18:03:47Répondre

Le et aimé , mais pas de coup de ❤️

Répondre



mademoisellelit2023-01-06 16:30:05Répondre

Tu as lu les autres séries depuis ?

Répondre



Stéphanie2023-01-03 17:54:44Répondre

J'ai vu ce coffret en librairie. Et j'ai pensé à toi tour de suite ! J'ai hésité à le prendre car les livres que j'ai lu en literature japonaise n'ont pas été très accrocheur de mon côté. Au vu de ta chronique je vais me laisse tenter comme d'habitude hihi.. bisoussss

Répondre



mademoisellelit2023-01-06 16:31:23Répondre

C'est complètement différent des romans d'Ito Ogawa si c'est de ça que tu parles. ;)

Répondre



Mimi2022-12-30 19:36:51Répondre

Oui je connaissais, et j’adore !!!

Répondre



mademoisellelit2023-01-06 16:40:23Répondre

Avez-vous lu ses autres sagas ?

Répondre



Catherine2022-12-30 08:27:42Répondre

J'ai decouvert cet auteur avec le roman Suzuran, une merveille qui m'a encore plus séduite que Le poids des secrets lu en coffret par la suite. Je suis fan de ces auteurs d'origine japonaise. Belle journée!

Répondre



mademoisellelit2023-01-06 16:40:58Répondre

Merci pour le conseil Catherine. C'est la première fois que j'entends parler de ce livre. Je me le note.

Répondre




Ajouter un commentaire