Les relations mères/filles en littérature

5 mai 2020
18Commentaires

*

*

La relation mère/fille a été étudiée sous toutes les formes en littérature. Biographie, autobiographie, fiction, témoignage, la filiation parent/enfant inspire tous les écrivains. Aujourd’hui, je vous dresse une liste un peu originale, loin des classiques que tout le monde connaît sur le sujet.

*

*

 

 

 

En cette période de confinement, j’anime chaque semaine des Book Club en direct sur le compte de la marque française Joone. Je prépare cinq ouvrages sur un thème choisi avec la marque, et je les présente ensuite durant du live. Après avoir abordé les destins de femme et la nature en littérature, cette semaine était consacrée aux relations mères/filles. Je me suis dit que j’allais vous en faire profiter également. Voici les cinq coups de cœur que je recommande régulièrement sur ce thème de filiation.

 

 

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Violette Toussaint est garde-cimetière et aime ouvrir sa porte aux villageois de passage pour leur offrir le thé. Derrière cette vie paisible et solitaire, se cache un passé douloureux, que Violette a enterré et dont elle ne veut plus entendre parler.

Malgré une à l’eau de rose repoussante, Valérie Perrin signe un deuxième roman magistral, profond et poétique. Violette Toussaint est attachante et belle. Et si les larmes ne sont jamais loin, les rires prennent toujours le dessus.

 

 

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

La célèbre écrivaine revient sur la vie de sa mère, Lucile, déclarée bipolaire et qui s’est suicidée il y a quelques années. Après son décès, elle s’est interrogée sur l’enfance de cette mère fragile, et compliquée, questionnant les proches et amis. Delphine de Vigan retrace des années de souffrance, et ce basculement vers l’inéluctable. Un récit biographique bouleversant, courageux et très bien écrit.

 

 

Les dévorantes de Marinca Villanova

Trois femmes, trois mères, trois générations et époques différentes. Emma devient mère en 1942 au Maroc. Angèle élève seule sa fille à Paris en 1981. Karine va accoucher d’une petite fille en 2004. Elles sont liées les unes aux autres et ont en commun le désamour maternel…

Que faire quand les sentiments universels de la maternité ne viennent pas ? Pourquoi cet amour inconditionnel chez les autres n’existe pas entre Emma et sa fille ? Marinca Villanova se sert de son expérience professionnelle pour nous offrir une fiction qui pousse au questionnement et au doute.

 

 

Le berceau de Fanny Chesnel

Joseph est en train de construire le berceau de sa future petite-fille lorsqu’il apprend que son fils et son gendre sont décédés dans un crash d’avion. Ils avaient fait appel à une mère porteuse au Canada et cette petite fille va naître dans quelques mois. Après la souffrance, Joseph décide de faire son deuil en allant rencontrer cette femme au Canada. Il souhaite mettre en place une vraie relation avec sa petite-fille lorsqu’elle sera là, et créer un lien qu’elle n’a déjà plus avec la mort de ses deux papas.

Une relation grand-parent/enfant que je voulais mettre dans cette sélection. La parentalité, le deuil d’un enfant, l’homosexualité et la GPA sont abordés avec tendresse et délicatesse par Fanny Chesnel.

 

 

Les enfants de ma mère de Jérôme Chantreau

Paris, 1981, le mari de Françoise demande le divorce après des années de vie commune et deux beaux et grands enfants. Françoise déménage et emmène ses deux enfants avec elle. Une vie de bohème va commencer, elle va revivre et s’occuper des enfants du quartier. Petit à petit, elle y délaisse ses propres enfants…

Dans cette France sous Mitterrand, Jérôme Chantreau nous livre un roman sur la place de la femme dans notre société et sur les dérives adolescente. Passionnant.

Et vous, quel est LE roman que vous conseillez sans cesse sur ce thème ?

Commentaires (9)
Laure BERGER2020-05-23 16:35:54Répondre

J ai lu récemment...Trois filles et leur meres : duras beauvoir et Colette de sophie carquain... l'influence de leur mere a ete déterminante pour les trois et m a donné envie de me plonger dans leurs oeuvres...

Répondre



mademoisellelit2020-05-23 18:29:32Répondre

Ça donne envie :)

Répondre



Ornella2020-05-09 22:06:18Répondre

Ta sélection est très variée, merci! Je peux te conseiller “les oreilles de Buster” de Maria Ernestam. Il commence par “j’avais sept ans quand j’ai décidé de tuer ma mère”. Tout un programme...et d’accord pour Toni Morrison, même si je te conseille de commencer par un de ses livres plus court. Style magnifique et violent

Répondre



mademoisellelit2020-05-09 23:39:04Répondre

Ah oui...ça promet ☺️ Je note, merci !

Répondre



Lecture confiture2020-05-08 21:10:32Répondre

Merci pour cet article !
Le roman que j’ai découvert pendant le confinement et qui rentre dans ce thème est la Vie parfaite de Silvia Avallone. Il traite de la maternité non programmée, de la maternité tant espérée et qui ne vient pas mais aussi de la paternité.
Et puis sinon je citerais la quadrilogie Le sang des promesses de Wajdi Mouawad (théâtre) dont la filiation et la transmission sont des thèmes centraux.

Répondre



mademoisellelit2020-05-08 21:32:23Répondre

La vie parfaite me fait très envie. J’en ai entendu parler plusieurs fois. Merci pour ces recommandations.

Répondre



Marie2020-05-07 20:50:32Répondre

Que des livres que je ne connais pas mais certains résumés me tentent beaucoup, je les rajoute à ma, déjà longue, PAL ;)

Répondre



mademoisellelit2020-05-07 21:52:22Répondre

Bonnes futures lectures alors :)

Répondre



Yvaine (lesfilmsromantiques)2020-05-06 13:33:59Répondre

Tu as gagné, ils sont tous sur ma PAL ! Le berceau me dit énormément depuis un moment, comme tu l'expliques si bien il mêle différents sujets et ça m'intrigue à un point... Rien ne s'oppose à la nuit est poignant : avec le style génialissime de Delphine de Vigan et une histoire construite de cette manière (indescriptible, avouons-le), c'est magnifique. Merci pour cet article, il est très intéressant :)

Répondre



mademoisellelit2020-05-06 13:51:56Répondre

Oh merci :) Je m'en réjouis ! Bonnes lectures à toi.

Répondre



Lore2020-05-05 17:57:07Répondre

Merci pour cet article ! Je n'ai lu aucun des livres cités, ça donne des idées ;)
Ça m'a aussi fait penser à deux ouvrages. Beloved de Toni Morrison, pour le coup le récit est violent et parle d'une mère qui en vient à commettre l'impensable pour sauver son enfant... C'est terrible et pas joyeux mais je trouve que dans le thème c'est un vrai roman coup de poing qui pose beaucoup de questions.
Et en s'éloignant un peu j'ai pensé au Jardin d'acclimatation d'Yves Navarre mais il s'agit là de la relation père/enfants, c'est très juste et touchant

Répondre



mademoisellelit2020-05-06 08:50:26Répondre

Je n'ai encore jamais lu Tony Morrisson. Je note ces deux titres en tout cas. Merci !

Répondre



Ludivine2020-05-05 17:42:23Répondre

Frappe-toi le coeur d'Amélie Nothomb, un très beau roman qui traite de l'absence de l'amour maternel

Répondre



mademoisellelit2020-05-05 17:53:03Répondre

Je n'ai lu que deux ouvrages d'Amélie Nothomb et je ne peux pas dire que cela ait été une réussite ! :D Mais pourquoi pas tenter à nouveau ?!

Répondre



Cassandra2020-05-05 17:20:08Répondre

Changer l'eau des fleurs est un très beau roman sur le thème parents/enfants. Je conseillerais aussi Les fillettes de Clarisse Gorokhoff qui traite de cette relation qui peut être parfois bancale.

Répondre



mademoisellelit2020-05-05 17:22:54Répondre

Je ne connais pas du tout cette auteure, ni son roman. Je vais regarder ça ! Merci Cassandra :)

Répondre



Sophie2020-05-05 17:19:33Répondre

Super blog je viens de le parcourir
Je te suis sûr Instagram je suis sous le pseudonyme lectricedemots

Répondre



mademoisellelit2020-05-05 17:23:10Répondre

Merci pour ton soutien :)

Répondre




Ajouter un commentaire