Où vivaient les gens heureux, Joyce Maynard : Mon avis

Maynard Joyce - Éditions : Philippe Rey
10 / 10
17Commentaires

Quatrième de couverture :

Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l’optimiste Ursula et le doux Toby. Comblée, Eleanor vit l’accomplissement d’un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Cette vie au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d’imagination, lui offre des joies inespérées. Et si entre Cam et Eleanor la passion n’est plus aussi vibrante, ils possèdent quelque chose de plus important : leur famille. Jusqu’au jour où survient un terrible accident…

 

Un grand roman.

Le hasard engendre parfois les plus belles surprises. Laissé sur l’étagère de la bibliothèque par la propriétaire de mon logement, Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard m’a interpellée. En panne de lecture depuis plusieurs jours, je misais sur ce titre, pourtant épais, pour me remettre le pied à l’étrier. Mon choix – je l’ignorais encore – était le bon ! Où vivaient les gens heureux est le dixième opus de l’écrivaine américaine. Il est paru en 2021 aux éditions Philippe Rey.

Après une enfance solitaire et une adolescence bousculée, tout sourit à Eleanor. La jeune femme vit de sa passion d’illustratrice et achète une ferme dans le New Hampshire. La rencontre avec Cam vient confirmer ce bonheur trouvé. Ils se marient et accueillent leur premier enfant, Alison. Très vite suivie de Ursula et Toby.

La passion des débuts survivra-t-elle à cette nouvelle vie de famille ? Quelle mère devient Eleanor, elle qui n’a entretenu que très peu de rapport avec la sienne ?

 

 

“Elle voulait raconter des histoires, mais des histoires qui parlaient des réalités et des difficultés de la vraie vie : une mère qui passait une heure à faire d’incessants allers-retours sur la même route pour retrouver le sabre d’un pirate Playmobil, ou un très jeune fils plantant sa tête dans un bol de gelée, juste pour voir ce que ça faisait.”

 

L’extrait choisi ici résume en trois lignes le propos de Joyce Maynard dans son roman. L’autrice raconte la vie, dans sa banalité, sa cruauté, ou sa beauté. La fiction n’est pas édulcorée. L’héroïne partage joies et drames, bonheurs et contrariétés. Joyce Maynard décrit une femme dévouée, aimante, seule et profondément attachante. Dans l’adversité, Eleanor puise force et courage, oubliant son ego au profit de l’épanouissement de ses proches.

Avec justesse et, on le devine, expérience, Joyce Maynard explore les thématiques du divorce, de la famille dysfonctionnelle, des relations mère/enfants ou encore de la résilience. Fille de parents divorcés, je me suis reconnue dans les mots de la narratrice.

A cela s’ajoutent une plume soignée et une traduction de qualité pour un récit à la fois dur et magnifique. Un texte de six cents pages, savouré dans les moindres recoins, craignant déjà la fin arriver… En le refermant, une pensée : “puisse la littérature me procurer autant de plaisir à chaque lecture !”… Merci madame Maynard !

 

A lire aussi : par certains aspects, ce roman m’a rappelé l’excellent et troublant titre de Ashley Audrain, Entre toutes les mères (éditions JC Lattès, 2021). Je vous en parlais par ici.

 

___________

Quel(s) autre(s) roman(s) de l’écrivaine me conseillez-vous ?

___________

Commentaires (9)
Estelle STAUB2024-01-12 21:52:49Répondre

Je suis exactement du même avis que vous sur ce bijou ! J’ai découvert ensuite « de si bons amis » et « les filles de l’ouragan » que j’ai beaucoup apprécié. Dernièrement j’ai été déçue de l’hôtel des oiseaux. J’attends la suite avec impatience tout de même

Répondre




mademoisellelit2024-01-15 09:15:38Répondre

Je viens justement de chroniquer L'hôtel des oiseaux. ;) Je note les deux titres cités pour mes prochaines lectures.

Répondre




Lucile2024-01-07 10:32:54Répondre

Bonjour Mademoisellelit
J'ai refermé ce livre cette nuit, voulant à tout prix continuer ma lecture mais redoutant de laisser Eleanor derrière moi. Quel roman ! Je suis bouleversée. Mes pensées ne se dirigent que vers la ferme et les bonhommes bouchons depuis hier soir...

Répondre




mademoisellelit2024-01-08 10:15:12Répondre

Comme je te comprends... :)

Répondre




Catherine L.2024-01-02 18:40:05Répondre

J’ai adoré les 2 dont vous parlez!
De Joyce Maynard : les filles de l’Ouragan et de si bons amis. Selon moi, 2 pépites.

Répondre




mademoisellelit2024-01-03 10:40:47Répondre

Je me les note précieusement. Merci. :)

Répondre




Stéphanie2023-12-04 20:57:45Répondre

Eh ben vu ton enthousiasme pour ce livre je vais peut être l'acheter..

Répondre




mademoisellelit2023-12-07 09:49:05Répondre

Tu ne le regretteras pas Stéphanie !

Répondre




Catherine2023-12-03 07:37:08Répondre

Un grand merci pour ce conseil de lecture! J'étais, moi aussi, en panne de lecture malgré une dizaine de livres dans ma PAL. Comme mes goûts littéraires rejoignent souvent les tiens, j'ai acheté Où vivaient les gens heureux en Poche et ... je me régale!! Bon dimanche!

Répondre




mademoisellelit2023-12-04 09:39:45Répondre

J'en suis très heureuse !

Répondre




Corinne2023-12-01 10:28:21Répondre

Je l'ai mis sur ma wish list. Tu m'as donné envie de le lire. En plus, je ne connais pas cette écrivaine ! Cependant, 600 pages, c'est long !

Répondre




Amandine2023-11-30 14:16:21Répondre

Je suis interpellée par ce roman ! Tu en parles avec tant de douceur et de bienveillance que je viens de l'ajouter sur ma wish list ! Vraiment, je suis curieuse de le découvrir ! Ce ne sont pas forcément mes thèmes de prédilection, mais je me suis rendue compte que depuis que je te suis sur les réseaux, je m'ouvre de plus en plus à d'autres thèmes et je sors souvent de mes zones de confort ! :D

Répondre




mademoisellelit2023-12-01 09:22:43Répondre

Ça me fait plaisir Amandine ! A priori, sur le papier, ce roman n'avait rien pour me plaire et pourtant... Je suis vraiment curieuse d'avoir ton ressenti.

Répondre




Johanne2023-11-29 15:21:40Répondre

Je suis contente que ce livre t’ai plu !
C’est celui que j’ai préféré de Joyce Maynard.
J’ai également lu « L’homme de la montagne », « Les règles d’usage » et « De si bons amis » que j’ai bien aimés également !
Son nouveau est sur ma whishlist de Noël

Répondre




mademoisellelit2023-11-30 09:34:48Répondre

Il m'attend dans ma PAL son nouveau justement ! Je note ces quelques titres. Merci Johanne. :)

Répondre




Stéphanie2023-11-29 10:40:47Répondre

Tu m'interpelles avec ce roman..; J'ai vu un reportage de l'autrice il y a peu et cela ne m'a pas donné forcement envie de la lire.; Sauf que ta chronique bouscule mon idée:)

Répondre




mademoisellelit2023-11-30 09:32:05Répondre

Ah bon ? Pourquoi ?

Répondre





Ajouter un commentaire