L’humour en littérature : 10 livres à lire

5 mai 2024
18Commentaires

*

Faire rire n’est pas la chose la plus aisée en littérature. On peut sourire, vraiment ou intérieurement, à la lecture d’un passage. Mais l’éclat de rire est plus rare.

C’est dommage, car cela fait un bien fou !

Voici 10 romans à l’humour décapant.

*

 

 

 

 

Pour que le jour de votre mort soit le plus beau de votre vie, Lionel Abbo

Un humour noir et décapant.

Résumé : Jusqu’à présent, le trépas demeurait un sujet tabou, s’accommodant mal de la liberté du commerce. Mais demain, organiser sa fin sera considéré comme un acte aussi anodin que préparer son mariage.
Pourquoi craindre cet instant inéluctable et le subir alors que l’on peut décider du moindre détail ? Choisir sa mort comme on a choisi sa vie. Porté par cette mission qu’il juge d’utilité publique, jusqu’où ira Adolphe pour convaincre le monde ?

Année de parution : 2019

Genre : littérature contemporaine, française

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

La vie n’est pas un roman de Susan Cooper, Stéphane Carlier

Un “polar-comédie” sur fond de salon littéraire.

Résumé : Susan Cooper, romancière britannique établie à Paris, écrit des polars lus dans le monde entier. Alors qu’elle s’apprête à se rendre au Salon du livre de Monaco, une jeune femme qu’elle ne connaît pas la contacte via Instagram et lui annonce qu’elle a tué un homme quelques heures plus tôt. Que répondre à cet étrange message ? D’ailleurs, faut-il y répondre ? Le plus sage serait sans doute de l’ignorer. Mais, c’est bien connu, les écrivains sont par nature des gens curieux…

Année de parution : 2024

Genre : littérature contemporaine, française

L’info en plus : le roman de Stéphane Carlier est en lice pour le prix Maison de la Presse, aux côtés de cinq autres finalistes. Le lauréat sera connu le 14 mai prochain.

 

Le discours, Fabrice Caro

Un héros un poil barré, qui manque de confiance en lui mais plein de tendresse.

Résumé : C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques. Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.

Année de parution : 2018

Genre : littérature contemporaine

L’info en plus : le livre de Fabrice Caro a été adapté au cinéma en 2021 par Laurent Tirard. J’ai beaucoup ri et aimé ce film, découvert avant la lecture du roman.

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

La reine des lectrices, Alan Bennett

Pour les fans de la couronne anglaise… et de son humour !

Résumé : Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements monarchiques ? Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l’implacable protocole de la maison Windsor. Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Année de parution : 2009

Genre : littérature contemporaine, britannique

 

 

Feel good, Thomas Gunzig

Le livre idéal pour vous faire sortir d’une panne de lecture.

Résumé : Alice, vendeuse dans un magasin de chaussures, a toujours été marquée par la précarité sociale. Mais elle n’en peut plus de devoir compter chaque centime dépensé et de ne pas pouvoir offrir une vie plus confortable à son fils. L’idée folle germe alors en elle d’enlever un enfant de riches dans une crèche de riches pour exiger une rançon. Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu et elle se retrouve bientôt avec un bébé que personne ne réclame sur les bras. Tom, écrivain moyen, croise la route d’Alice et son histoire de kidnapping lui donne une idée : il lui propose d’en tirer un roman et de partager les bénéfices. Alice, peu convaincue, lui fait une contre-proposition : sous sa tutelle, elle écrira un feel good selon les recettes qui plaisent aujourd’hui, un best-seller susceptible de se vendre à des centaines de milliers d’exemplaires qui les sortirait définitivement de la misère…

Année de parution : 2019

Genre : littérature contemporaine, belge

L’info en plus : fort de son succès, le roman de Thomas Gunzig a été adapté au théâtre. J’ai eu la chance de voir la pièce, à Paris, en 2022. C’était tout aussi marrant !

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

Oh happy day, Anne-Laure Bondoux & Jean-Claude Mourlevat

Un roman épistolaire hilarant et touchant.

Résumé : Après quatre ans de silence, Pierre-Marie se décide à envoyer un mail à Adeline au sujet d’un carnet noir qu’il aurait oublié et dans lequel il cherche à retrouver une petite phrase de trois lignes qui serait, dit-il, un excellent début de roman. Prétexte évidemment pour reprendre contact après une longue période passée prostré après son « grand malheur » comme il l’appelle. Mais Adeline a bien d’autres projets que de chercher ce carnet. Sa vie est à un tournant puisqu’elle est à quelques semaines de déménager à Toronto avec le nouvel homme qui partage sa vie. Pourtant la correspondance finit par prendre de l’ampleur, entraînant les deux personnages dans un tourbillon inattendu.

Année de parution : 2020

Genre : littérature contemporaine, française

L’info en plus :Oh happy day est la suite du livre Et je danse, aussi, écrit à quatre mains également. Je vous recommande de les lire dans l’ordre, à l’inverse de ce que j’ai moi-même fait !

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

Haute saison, Adèle Bréau

Un page turner rafraîchissant, loin des clichés.

Résumé : Anglet, fin juillet. À la réception du Club Océan, Germain accueille comme chaque semaine les nouveaux arrivants, avec un mélange de plaisir et d’appréhension… Au milieu des habitués, certains clients goûtent pour la première fois aux « joies du club ». Chantal, qui débarque sans grand enthousiasme avec ses petits-enfants, Matthias, papa solo ayant cédé à l’appel de l’option « mini-club », et Fanny, venue en famille pour tenter de resserrer les liens, vont plonger dans ce huis clos aussi enjoué qu’inquiétant, dont la feuille de route est claire : faites connaissance et a-mu-sez-vous ! Mais qu’a-t-on à partager avec des êtres si différents ? Entre tournois de tir à l’arc, plaisirs du self et jeux apéro, ces vacanciers contraints de cohabiter parviendront-ils à rompre la glace malgré les secrets qu’ils ont emportés dans leurs bagages ? Peut-on réparer ce qui a été brisé ? Faut-il se lever à l’aube pour avoir un transat à la piscine ? Autant de questions à la fois profondes et légères qui portent ce roman solaire, plein d’humour, d’émotion et d’humanité.

Année de parution : 2021

Genre : littérature contemporaine, française

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

Joyeux suicide et bonne année !, Sophie de Villenoisy

Une scène à la caisse de Monoprix… ou mon plus gros fou rire en littérature !

Résumé : Célibataire, peu d’amis, plus de parents, Sylvie Chabert est persuadée que sa vie ne mène à rien et veut mettre fin à ses jours. Mais une série d’événements imprévus contrarie son plan. Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année ! est un antidote à la solitude, un hymne à la vie, une comédie salutaire et impertinente.

Année de parution : 2016

Genre : littérature contemporaine, française

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

Tout ce qui manque, Florent Oiseau

Une satire ingénieuse et tendre.

Résumé : Roman de la rupture amoureuse, cahier du pays natal, Tout ce qui manque fait le point sur tout ce qui compte. À la manière d’un John Fante d’Intercités, Florent Oiseau ajoute à sa plume une pointe de mélancolie dont le sarcasme flegmatique émeut autant qu’il réjouit.” Le projet m’apparaissait évident, j’utiliserais le village pour tisser un décor, raconter une histoire en apparence inoffensive mais avec, cette fois, un but bien précis : dire entre les lignes tout ce que j’avais cru malin de taire. Ana, tu n’es pas juste une…

Année de parution : 2023

Genre : littérature contemporaine, française

Ma chronique est à (re)lire par ici.

 

 

Le magasin des suicides, Jean Teulé

L’humour noir et la plume déjantée de Jean Teulé.

Résumé : Depuis dix générations, ce magasin vend tous les ingrédients possibles pour réussir son suicide. Cette entreprise familiale ne connaît pas la crise sauf quand pointe son nez un adversaire redoutable : la joie de vivre ! Humour noir, roman décalé, second degré. Une vraie réussite !

Année de parution : 2010

Genre : littérature contemporaine, française

 

_____________

Et vous, quel livre vous a fait rire ?

_____________

Commentaires (9)
Myriam2024-06-11 00:33:00Répondre

Je suis enfin de me mettre à la verve et au verbe de l’Oiseau… des barres, mais des barres ! Sinon, pavé classique et monstrueux, mais qui me fait toujours hoqueter de rire : La Conjuration des imbeciles de JK Tool. Moins classique, À bras raccourci de Mark Haskell Smith, un polar loufoque que n’aurait pas renié Tarantino.
Merci en tout cas pour cette liste !

Répondre




mademoisellelit2024-06-11 09:25:04Répondre

Merci à vous pour ces conseils. Je me note ces titres non lus.

Répondre




Stéphanie2024-05-11 22:33:16Répondre

J'ai adoré la reine des lectrices c'était décadent et burlesque..

Répondre




mademoisellelit2024-05-13 10:09:46Répondre

Oui... So british ! ;)

Répondre




Lucile2024-05-10 22:54:27Répondre

Bonsoir Mademoisellelit
La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puertolas m'avait franchement fait rire :)

Répondre




mademoisellelit2024-05-13 10:07:40Répondre

Merci pour ce conseil. Je n'avais pas beaucoup accroché à L'extraordinaire du fakir... du même auteur. A voir si je me lance.

Répondre




Catherine2024-05-08 09:53:49Répondre

Merci pour cette sélection dont j’ai noté certains titres à me procurer. J’avais bien ri en lisant « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson.
Je suis toujours très intéressée par vos chroniques

Répondre




mademoisellelit2024-05-10 09:33:24Répondre

Merci beaucoup Catherine. J'ai lu ce livre il y a longtemps mais je n'avais pas particulièrement accroché. Cela arrive.

Répondre




Cepiapiace2024-05-07 21:45:30Répondre

Je termine « Camille va aux anniversaires » de @isabelleboissardauteur. J’ai beaucoup ri !

Répondre




mademoisellelit2024-05-10 09:32:43Répondre

Je me le note ! MERCI :)

Répondre




Ludivine2024-05-06 18:31:27Répondre

J'avais adoré "Sans nouvelles de Gurb" d'Eduardo Mendoza, qui m'avait procuré de vrais fous rires ! L'histoire est complètement déjantée et se lit très vite. Merci pour cet article qui donne plein d'idées !

Répondre




mademoisellelit2024-05-07 14:49:42Répondre

Ça donne envie !

Répondre




Marjorie2024-05-06 08:12:49Répondre

« Roman fleuve » de Philibert Humm est un vrai régal. Je ne peux que vous le conseiller. Il est inventif, drôle et si bien écrit.

Répondre




mademoisellelit2024-05-07 14:48:51Répondre

Il est dans ma wishlist depuis sa sortie et j'ai vu qu'il était paru en poche donc plus d'excuse. ;)

Répondre




Lectures au hasard2024-05-05 19:21:05Répondre

J’en ai noté certains qui me donnaient bien envie. Je t’avoue que je n’ai pas l’habitude d’en lire mais ça me fait de plus en plus envie ✨

Répondre




mademoisellelit2024-05-07 14:48:25Répondre

Il y a aussi le dernier roman d'Eric Metzger que je n'ai pas mis dans cette sélection mais qui te plaira sûrement Lucie !

Répondre




Laurence2024-05-05 18:14:40Répondre

Bonjour Maité, gros fou rire aussi avec la scène du salon de beauté de "Joyeux suicide...". Pour rire, je te conseille également les 2 romans de Leonard Wibberley publiés chez Héros Limite: Feu l'indien de Madame et La souris qui rugissait (humour britannique). J'ai aussi souris et ris avec le roman "Dis oui, Ninon" de Maud Lethiellieux. Bonne soirée

Répondre




mademoisellelit2024-05-07 14:47:23Répondre

Merci pour ces conseils Laurence !

Répondre





Ajouter un commentaire